Publicité

QUESTION D'ACTU

Mortalité précoce, cancer

Chromosome Y : la clé de la plus faible espérance de vie des hommes

La perte du chromosome Y, liée à l’âge, augmente la mortalité et les risques de cancers, selon une étude qui expliquerait pourquoi les hommes vivent moins longtemps que les femmes.

Chromosome Y : la clé de la plus faible espérance de vie des hommes Hesed Padilla-Nash, Thom/AP/SIPA

  • Publié 23.10.2014 à 12h33
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une découverte qualifiée d’« intrigante » dans le milieu de la recherche. Perdre son chromosome Y augmenterait les risques de cancer et de mort précoce. Cette étude pourrait expliquer pourquoi l’homme, seul porteur du chromosome Y, vit moins longtemps que la femme – 7 ans et demi de moins, en moyenne (en Europe).

Une détérioration liée à l'âge
Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs ont analysé les échantillons sanguins de plus de 1100 hommes qu’ils ont suivis pendant presque quarante ans. Au gré des années, certains avaient effectivement perdu une partie de leur chromosome Y. Le phénomène est courant : avec l’âge, ce chromosome, qui détermine le sexe du porteur, se détériore dans les cellules sanguines.

Selon les résultats de l’étude, présentée lors du dernier congrès annuel de l’American Society of Human Genetics, les hommes qui ont perdu une partie de leur chromosome Y vivent en moyenne 5 ans et demi de moins que les autres. Et plus cette perte est importante, plus les risques de développer des maladies mortelles – cancers, pathologies sanguines – sont élevés.

Sexe fort, chromosome fragile
Petit, chétif, délicat… le chromosome Y passionne les généticiens. Il a beau être l’attribut du sexe fort, à côté du chromosome X, grand et majestueux, il semble ridicule. D’ailleurs, avec ses deux chromosomes X, la femme échappe à ces tracas proprement masculins.

Mais aussi fragile soit-il, le chromosome Y a une fonction essentielle. « Beaucoup de personnes pensent qu’il ne joue qu’un rôle dans la détermination du sexe et la production de sperme, explique Jan Dumanski de l’Université Uppsala en Suède. En fait, les gènes qu’il contient ont d’autres fonctions très importantes, comme la prévention des tumeurs ».


Le chromosome Y, propre à l'homme, est plus petit et fragile que le chromosome X, que la femme a en double.

Vers une nouvelle méthode de dépistage ?
Les auteurs de l’étude suggèrent ainsi de mettre en place une nouvelle méthode de dépistage précoce des cancers. Il suffirait en effet de mesurer le niveau de perte du chromosome Y pour évaluer les risques cancéreux.

Et comme le phénomène de perte est très courant, l’un des chercheurs, Lars Forsberg, veut rassurer ses congénères : « La perte de ce chromosome n’est pas dangereuse dans une moindre mesure ; les risques deviennent réels si la dégradation est importante, et cela peut prendre des années. Vous avez donc le temps d’agir ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité