Publicité

QUESTION D'ACTU

Fédération Française de Cardiologie

Livre blanc : un plan coeur pour sauver des milliers de vies

La Fédération française de cardiologie a remis ce vendredi son premier Livre blanc « Pour un plan cœur ». Porté par de nombreux acteurs, il contient 50 recommandations autour de sept axes. 

Livre blanc : un plan coeur pour sauver des milliers de vies John rowley/Mood Boar/REX/SIPA

  • Publié 17.10.2014 à 18h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Véritable feuille de route des actions à mener, le premier Livre Blanc « Pour un Plan Cœur » initié par la Fédération Française de Cardiologie (FFC) a été remis officiellement aux décideurs de santé (1) ce vendredi 17 octobre. Il constitue la première étape d’une démarche pour une stratégie nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires. La santé cardiaque des Français est en effet loin d'être satisfaisante.

Une prise en charge insuffisante en France
Dans un communiqué de presse publié ce vendredi, le Pr Claude Le Feuvre, Président de la FFC confie : « Avec en France 400 morts par jour, 2,2 millions de patients en affection longue durée, 20 millions de personnes à risque cardiovasculaire, 28 milliards d’euros de dépense annuelle, les maladies cardiovasculaires, qualifiées par l’OMS de prochaine épidémie mondiale, n’ont pas la prise en charge qu’elles méritent. » 

Pour ce spécialiste, « la lutte contre ces maladies se heurte à des difficultés majeures en France : l’inégalité entre les patients marquée par de fortes disparités sur le territoire, l’insuffisance de la prise en charge sociale de nombreux malades cardiaques, la recrudescence des maladies cardiovasculaires, les femmes, ces grandes oubliées, pour lesquelles les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France. »


Un plan autour de 7 axes principaux
Alors, pour remédier à cet état des lieux inquiétant, un projet a été porté par 21 grandes organisations, réseaux de professionnels, et plus de 500 000 patients concernés par ces pathologies. Un « Livre Blanc » a ainsi été élaboré lors d'Etats Généraux organisés pendant plus de deux ans. Tous ces acteurs ont mis au point ensemble une politique nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires s’articulant autour de 7 axes principaux : mieux répondre à l’urgence, accompagner les cardiaques dans la réadaptation, lutter contre les inégalités dans la prise en charge, faciliter les démarches administratives des malades cardiaques congénitaux, se réinsérer après la maladie, développer une politique de recherche prioritaire en santé cardiovasculaire et améliorer les systèmes de prévention. Et au final, des propositions concrètes censées améliorer la situation ont émergé. 

Initiation aux gestes qui sauvent dans les écoles primaires
Parmi les propositions,  favoriser l’implantation des défibrillateurs dans les lieux publics (commerces, entreprises, zones éloignées des hôpitaux), et la formation à leur utilisation dans les territoires les plus démunis ou les plus éloignés.
Une autre recommande d'identifier les femmes à risque de maladies cardiovasculaires et de leur proposer des prises en charge adaptées, en particulier au moment des trois phases clés, contraception, grossesse et ménopause.

Enfin, la FFC rappelle qu’il est crucial de former le grand public à la reconnaissance des signes d’alerte de l’infarctus et de l’AVC et d’appliquer la loi prévoyant l’initiation aux gestes qui sauvent, dans les écoles primaires. 

(1) En plus du Conseil économique, social et environnemental, le document a été également adressé aux ministères de la Santé et des Affaires sociales, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et à celui des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation.



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité