Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer, paludisme, tabagisme…

Pasteurdon 2014 : des personnalités s'engagent pour la recherche médicale

Vaccin anticancer, identification de mutations génétiques, ou encore analyse du chikungunya, les dons sont utiles à l’Institut Pasteur, qui célèbre cette année son 4e Pasteurdon. 

Pasteurdon 2014 : des personnalités s'engagent pour la recherche médicale Alexandra Lamy en compagnie de Christian Bréchot, directeur de l'Institut Pasteur (VILLARD/SIPA)

  • Publié 08.10.2014 à 16h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Aux côtés d’Alexandra Lamy, de grands noms des médias télé et radio s’associent à l’Institut Pasteur. Jean-Marc Morandini, Jean-Jacques Bourdin, Laurence Ferrari ou encore Ruth Elkrief se mobiliseront du 9 au 12 octobre à l’occasion du Pasteurdon.

 

Des appareils très coûteux

Pour cette quatrième année, ce sont 9 stations de radio et 19 chaînes de la TNT qui militent pour les dons à l’Institut Pasteur. La générosité du public est cruciale pour cette fondation privée : elle représente 29 % de son budget, et permet de financer 130 équipes de recherche, mais aussi des interventions sur le terrain, comme en Afrique de l'Ouest actuellement.

 

Source : Pasteurdon

 

Les dons récoltés lors du Pasteurdon permettent aussi de faire avancer la recherche médicale. Dernière découverte en date : la mise en évidence d’une forme de surdité d’origine génétique par le Dr Christine Petit. « La caractérisation incontournable par microscopie à balayage de la touffe ciliaire, structure de réception au son des cellules sensorielles auditives, se fait par microscopie à balayage, un appareil dont le coût est de 95 000 € : il  permet de visualiser les différences que présente cette structure, chez les cellules ciliées normales (image du haut) et les cellules porteuses de la mutation identifiée par mon équipe », précise la chercheuse.

 

De nombreuses avancées

Dans les autres domaines de la recherche aussi les coûts sont à la hauteur des résultats. En 2013, deux équipes de l’Institut Pasteur ont identifié un marqueur génétique responsable de la résistance de certaines formes de paludisme au traitement de référence, l’artémisinine. Cette découverte a permis de développer des cartographies de la résistance, et d’adapter rapidement les traitements. Toujours en génétique, une mutation génétique qui accroît la dépendance à la nicotine a été mise en évidence.

 

Dans le chikungunya aussi, l’Institut Pasteur a réalisé de grandes avancées, mais à un coût élevé : du matériel d’analyse à l’élevage de moustiques tigres, en passant par la mise au point d’un vaccin - aujourd’hui en essais cliniques chez l’homme -, les travaux ont demandé plus de 40 000 €, en partie fournis par les recettes du Pasteurdon 2013.

 

Un vaccin a également été développé dans le traitement du cancer. Voilà 15 ans que l’Institut Pasteur s’attelle à mettre au point un vaccin thérapeutique, donc utilisé après apparition des symptômes, qui stimule la réponse immunitaire du patient.

 

Source : Pasteurdon

 

A l’occasion du Pasteurdon 2014, vous pouvez adresser vos dons en appelant le 36 12, sur pasteurdon.fr, mais aussi en adressant un chèque à l’ordre de Pasteurdon, au 25 rue du Docteur Roux 75 015 Paris.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité