Publicité

QUESTION D'ACTU

Palpation, symptômes, dépistage

Octobre rose : comment repérer un cancer du sein

Mammographie tous les 2 ans à partir de 50 ans, surveillance des facteurs de risque et des symptômes permettent aux femmes de se protéger contre un développement éventuel d'une tumeur.

Octobre rose : comment repérer un cancer du sein Kate Moss se dénude pour Octobre rose © Stella McCartney

  • Publié 02.10.2014 à 19h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Chaque année, en France, près de 50 000 femmes atteintes d’un cancer du sein sont diagnostiquées. Si les connaissances médicales ne permettent pas aujourd’hui d’empêcher sa survenue, certains facteurs de risque doivent être pris en considération.

La maternité. Les femmes qui n’ont pas d’enfant ou qui ont eu une grossesse après 30 ans doublent le risque d'avoir un cancer du sein.
L’alimentation. De la même façon, une alimentation riche en calories et pauvre en fruits et une consommation excessive d’alcool augmentent de manière significative le risque. L’activité physique aurait un effet protecteur alors que l’obésité produirait l’effet inverse.
Les risques familiaux. Ils ne doivent pas être négligés. Si dans la famille, une ou plusieurs femmes ont développé un cancer du sein, les générations descendantes doivent consulter un médecin. A cette « susceptibilité familiale» s’ajoute un autre risque, la prédisposition génétique. Si une femme « hérite » du gène anormal BRCA1 ou BRCA2, (5 % à 8 % des cas), la probabilité de développer un cancer du sein, parfois des ovaires, augmente de manière très significative. Les consultations d’onco-génétique permettent une surveillance étroite et d’agir en conséquence et de manière rapide en cas de suspicion.

Les traitements. Plusieurs études ont mis en évidence un risque augmenté, dans certaines circonstances, avec des contraceptifs oraux ou traitements hormonaux de substitution.

Tous ces facteurs de risque son recevables sur un plan statistique. A titre individuel, le dépistage organisé pour les femmes de 50 à 74 ans avec une mammographie tous les deux ans permet de détecter un cancer du sein de petite taille (moins d’un cm de diamètre) et d’augmenter très fortement les chances de guérison.

Cet examen ne doit pas empêcher les femmes avant 50 ans et entre deux mammographies d’être attentives aux symptômes de cancer du sein. La palpation des seins fait partie de l'examen gynécologique et doit être pratiqué dès le début de la vie sexuelle.

Outre le nodule, plusieurs types d’anomalies doivent attirer l’attention.

- une fossette ou une ride creusant la surface du sein,

- un aspect de "peau d'orange",

- une déformation du mamelon le rétractant vers l’intérieur,

- un aspect eczémateux du mamelon, qui devient rouge, croûteux ou érodé,

- un écoulement du mamelon, surtout s'il est sanglant ou noirâtre.

La constatation d’un de ces signes impose une consultation médicale sans retard. Le médecin jugera des examens complémentaires nécessaires.

Source. La Ligue contre le cancer

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité