Publicité

QUESTION D'ACTU

Centres, personnel, consultations

Alzheimer : de fortes disparités régionales dans la prise en charge

La prise en charge des malades d’Alzheimer, en structure spécialisée comme en journée, souffre de fortes inégalités selon les régions de France.

Alzheimer : de fortes disparités régionales dans la prise en charge ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

  • Publié 17.09.2014 à 17h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Bilan en demi-teinte pour la prise en charge des malades d’Alzheimer. A l’occasion de la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, qui se tient le 21 septembre prochain, la Fondation Médéric Alzheimer a réalisé un panorama région par région des conditions de prise en charge des malades et de leurs aidants. Il met en lumière de grosses inégalités dans le diagnostic, l’accueil des malades et l’aide aux aidants.

 

Les consultations mémoire

850 000 Français sont atteints de la maladie d’Alzheimer, mais 3 millions de citoyens sont touchés indirectement, rappelle cette étude de la Fondation Médéric Alzheimer. Selon les régions de résidence, des écarts spectaculaires émergent dans la prise en charge de la maladie. Le nombre de consultations mémoires, qui permettent de poser un premier diagnostic, varie de 3 à 12 pour 100 000 personnes de plus de 75 ans. De nombreux départements sont en dessous de la moyenne nationale en nombre de structures offrant une consultation de ce type. Seule la Picardie se distingue : elle domine de 20 % la moyenne française.

 

Le délai d’attente pour une première consultation varie aussi du tout au tout. Alors qu’en Île-de-France, un patient attend en moyenne 38 jours, il devra patienter 59 jours avant d’obtenir un rendez-vous en Basse-Normandie.

Les disparités sont tout aussi fortes dans l’accès aux lieux d’information ou de coordination gérontologique, principalement les CLIC. Le Rhône-Alpes en dénombre 72 pour 100 000 habitants, mais la moyenne nationale s’établit à seulement 18 lieux pour le même nombre d’habitants. Les Pays-de-la-Loire tirent leur épingle du jeu, de même que le Midi-Pyrénées, qui domine cette moyenne de 40 %. L’Auvergne, elle, est nettement à la traîne.

 

L’Auvergne à la traîne

Côté hébergement des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, le tableau est tout aussi sombre. En moyenne, on compte 122 places pour 1 000 personnes âgées de 75 ans ou plus. Mais cette estimation va de 34 places à 153, en Pays-de-la-Loire.

Lorsqu’on observe les structures séparément, les régions changent fortement. Les places disponibles en établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), Unités de soins de longue durée (USLD) ou petites unités de vie représentent 84 % de la capacité d’accueil. Mais sur les 603 000 disponibles, seules 61 000 sont réservées aux malades d'Alzheimer. 
Cependant, la plupart des structures acceptent de tels patients, même si 33 à 75 % d’entre eux posent des limites à cet accueil. En nombre de places disponibles, les Pays-de-la-Loire dominent la moyenne de 20 à 30 %, le Poitou-Charentes de 10 % et le Rhône-Alpes de 10 à 20 %.

 

L’accueil de jour est nettement moins développé. En moyenne, 20 places sont disponibles pour 1 000 personnes âgées de 75 ans et plus. Selon les régions, la disponibilité oscille de 1 à 51 places. Là encore, le Poitou-Charentes domine de 10 % la moyenne nationale et l’Auvergne se démarque par son retard.

 

Quant aux aidants, ils se retrouvent régulièrement seuls face à leur tâche. Les structures d’aide aux aidants varient de zéro selon les régions à 57 pour 10 000 personnes âgées de plus de 75 ans. Sur tout le territoire s’égrènent 2 118 structures, dont 241 se situent en Île-de-France. Sans surprise, le Poitou-Charentes domine la moyenne nationale (36 structures pour 10 000 personnes) de 10 %, tout comme la Picardie et les Pays-de-la-Loire. La Corse et l’Auvergne sont largement en retard.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité