Publicité

QUESTION D'ACTU

Recherche menée en Argentine

Chikungunya : un champignon pour éliminer les moustiques ?

C'est une nouvelle avancée dans la lutte contre l'épidémie de chikungunya. Des chercheurs ont identifié un champignon tueur de larves de moustiques, capable de ralentir la progression du virus. 

Chikungunya : un champignon pour éliminer les moustiques ? Ernest/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 23.08.2014 à 12h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Champignons contre moustiques. Voici comment on pourrait résumer les résultats de travaux menés par des chercheurs issus de l'université de La Plata, en Argentine. Ils cherchaient des moyens naturels pour ralentir la progression de l'épidémie de Chikungunya, qui a déjà contaminé plus de 130 000 personnes aux Antilles. Et ils ont ainsi découvert un champignon, le Leptolegnia chapmanii, qui serait capable d'éradiquer jusqu'à 15 variétés de moustiques différentes, dont les moustqiues Aedes aegypti et Aedes albopictus, qui transmettent le virus du chikungunya, ainsi que celui de la dengue. 

En liquide ou en pastille

Mis en contact avec des larves de moustiques, ce champignon a en effet la propriété bien particulière de les éliminer. Les chercheurs ont récolté plusieurs échantillons, afin d'étudier leurs caractéristiques biologiques, leur croissance et leur action sur plusieurs types de larves de moustiques.

Leptolegnia chapmanii se développe un peu partout, en eau pure ou en eau trouble, quelque soit la température, ce qui rend sa culture peu coûteuse.

Les possibilités d'une telle découverte sont nombreuses: les chercheurs veulent ainsi créer des pastilles ou des liquides à base de ce champignon, pour les introduire dans l'eau dans laquelle se développent les larves de moustiques. Ils veulent également utiliser ses propriétés pour créer un insecticide à grande échelle, et ainsi endiguer la propagation de l'épidémie. 

Eliminer les moustiques tenaces

Selon les chiffres officiels de l'OMS, entre 50 et 100 millions de personnes sont affectées chaque année par la dengue.

En ce qui concerne le chikungunya, l'épidémie continue de se propager, 19 décès ont été comptabilisés en Martinique et 9 en Guadeloupe. De plus, 722 cas de contamination sont suspectés en métropole. Mi-Août, des scientifiques américains ont mis au point un virus prometteur, mais la découverte du champignon constitue une nouvelle percée, afin d'éliminer les larves, et donc le virus, à sa source. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité