• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Caries, dépression, problèmes cardiaques...

Boissons énergisantes : pas besoin d'alcool pour prendre des risques

Des chercheurs australiens ont constaté que le mélange « boisson énergisante-alcool » incitait les consommateurs à boire encore plus. La liste des effets santé néfastes des « Energy Drinks » est longue.

Boissons énergisantes : pas besoin d'alcool pour prendre des risques SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

  • Publié le 23.07.2014 à 16h15
  • |
  • |
  • |
  • |


« Vodka-Red Bull » est le le cocktail populaire chez les jeunes « fêtards » en ce moment. Ce cocktail à base d'alcool et d'energy drink n'est pourtant pas sans conséquence sur la santé de ceux qui le consomment. En effet, selon une étude australienne à paraître dans l’édition en ligne d’août de la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research, ce mélange serait associé à une envie de continuer à boire.

Une pulsion plus forte

Pour parvenir à cette conclusion, ces chercheurs de l'Australian National University ont sélectionné 75 Australiens âgés de 18 à 30 ans. Dans le cadre d’une expérience, ces participants ont consommé, sans le savoir, deux cocktails différents selon leur groupe. Les premiers ont reçu un cocktail mêlant 60 ml de vodka-Red Bull et 200 ml de jus de fruit, les seconds un cocktail contenant 60 ml de vodka-eau pétillante et 200 ml de jus de fruit. 
Avant et 20 minutes après l’ingestion d’alcool, ils ont subi une batterie de tests évaluant leur envie de boire, leur réaction à l’alcool et aux drogues ainsi qu’un éthylotest. Sans surprise, ceux qui ont bu le mélange alcool-boisson énergisante (BDE) manifestaient plus de désir de continuer à boire.
« Cela signifie que quelqu’un qui mélange de l’alcool à une boisson dite énergisante voudrait plus continuer à boire que ses amis qui ne le font pas, illustrait Rebecca McKetin, qui a mené l’étude. Mais on ne peut pas dire que cela se traduit par une alcoolisation supplémentaire. Il est évident que d’autres facteurs entrent en jeu : les gens peuvent surmonter leurs envies, et la décision de continuer à boire ou non dépend de nombreux éléments », relativisait-elle. « En revanche, si cela se traduit par une consommation accrue d’alcool, on peut s’attendre à ce que les gens qui mélangent alcool et BDE boivent plus que les autres », concluait-elle.

Les boissons énergisantes associées à la dépression de l'ado
De plus, ce cocktail qui pousse donc au « binge drinking » n'est pas le seul effet néfaste pour la santé. En effet, une équipe de l’université de Waterloo (Canada) a interrogé récemment plus de 8 000 lycéens. L’étude a révélé que les adolescents qui ont recours aux boissons énergisantes sont ceux qui ont la moins bonne santé mentale. Ils sont plus susceptibles de souffrir de dépression ou d’avoir des comportements à risque. La consommation d’alcool ou de substances illicites est aussi plus élevée chez les adeptes de ces boissons. « Cette tendance reste préoccupante en raison du taux élevé de consommation chez les adolescents. Ces boissons attirent les jeunes gens grâce à leurs bienfaits temporaires, comme une vigilance accrue, une meilleure humeur ou une énergie physique », expliquait Sunday Azagba, principal auteur de l’étude.

Les boissons énergisantes font monter la pression artérielle 
Par ailleurs, selon une autre étude récente menée en Allemagne, les boissons énergisantes altèrent le fonctionnement du cœur. Cette équipe de Bonn a démontré que le ventricule gauche du cœur se contracte plus fort une heure après la consommation d’une boisson énergisante. Le ventricule gauche est la partie du cœur qui reçoit le sang oxygéné des poumons et l’envoie à l’aorte qui le diffuse ensuite dans tout le corps. « La consommation de boissons énergisantes a un impact à court terme sur la contractilité cardiaque », développait le Dr Dörner, auteur de l'étude. Les résultats précisent toutefois qu’une inconnue de taille se maintient : les chercheurs ne connaissent pas l’effet de cette contraction puissante du cœur sur les activités au quotidien ou sur les performances sportives.
Sauf qu'une autre étude menée en 2012 avait déjà démontré que les boissons les plus énergisantes pourraient augmenter la pression artérielle et provoquer des troubles du rythme chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires.

Enfin, dernier effet moins connu, les boissons énergisantes très sucrées ruinent les dents des athlètes. Cette étude menée lors des Jeux Olympiques de Londres de 2012 révélait que de nombreux athlètes ont une mauvaise santé bucco-dentaire. Des problèmes de dents qui les ont aussi pénalisés sur le plan sportif...

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité