Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon une étude américaine

Des produits nocifs identifiés dans la chicha

Très populaire chez les jeunes, la chicha serait beaucoup plus toxique que l'on croit, selon une étude américaine. Son auteur demande des restrictions d'usage.

Des produits nocifs identifiés dans la chicha CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

  • Publié 16.05.2014 à 15h58
  • |
  • |
  • |
  • |


En Europe, l’utilisation de la chicha appelé aussi narguilé a explosé lors de ses dix dernières années. De nombreux bars ont ouvert pour permettre à des clients de venir fumer en toute sécurité. Cette pipe, qui provient d’Orient, contient du tabac souvent aromatisé aux fruits. Le produit est très prisé des jeunes qui apprécient son côté convivial. Équipé d’un tuyau, une chicha peut s’utiliser en groupe. Avant de commencer à fumer la cigarette, les adolescents expérimentent souvent avec la chicha. Le goût fruité leur donne, comme avec les cigarettes aromatisées maintenant interdites, la sensation que le narguilé est sans danger. Ce n’est pas le cas, rectifie une étude américaine.

 

Nicotine, monoxyde de carbone…

Avec son équipe de chercheurs de l’Université de Californie, le Dr Saint Helen a recruté 55 fumeurs réguliers de narguilé âgé de 18 à 48 ans et en bonne santé. Ils devaient fournir un échantillon d'urine avant d’aller dans un bar à chicha. Seule condition, aucun des participants ne pouvaient fumer dans la semaine précédent l’expérience. Un échantillon d'urine était recueilli au lendemain de l'expérience. 

Après analyse, les résultats sont pour le moins inquiétants. Les chercheurs ont trouvé une forte concentration de nicotine, 4 formes de diméthylnitrosamine (un liquide cancérigène présent dans la cigarette), du pyridine (une autre substance cancérigène), du butanol et du monoxyde de carbone. Même dans les échantillons d’urine prélevés 24 h après l'étude, les taux restaient encore très élevés.

 

Resteindre la vente

En attendant les résultats des études complémentaires pour savoir si la chicha conduit à une véritable dépendance, le Dr Saint Helen demande « des restrictions sur la vente aux mineurs et l’interdiction d’utiliser ces pipes à eau dans des lieux publics ». De même cette étude ne détermine pas si il y a des risques de cancer liés à l’utilisation d’une chicha. Mais la spécialiste souligne qu’il existe « des composants, dans les narguilés causants le cancer comme le benzène, qui est connu pour être une des causes de la leucémie, le cancer le plus commun chez les enfants et les adolescents ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité