Publicité

QUESTION D'ACTU

Interview du Pr Ducreux, cancérologue digestif

Stephen Sutton : un cancer de l'intestin à 15 ans est rarissime

Stephen Sutton, 19 ans, a succombé à son cancer de l'intestin après avoir recueilli plus de trois millions de livres pour l'association Teenage Cancer Trust. Une pathologie très rare à cet âge.

Stephen Sutton : un cancer de l'intestin à 15 ans est rarissime Stephen Sutton/AP/SIPA

  • Publié 15.05.2014 à 18h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Stephen Sutton, jeune anglais de 19 ans, était en phase terminale d’un cancer de l’intestin incurable. Décédé mercredi dans la matinée, il a réussi à récolter plus de  3 millions d’euros de dons en faveur de Teenage Cancer Trust, une fondation britannique qui soutient les jeunes atteints d’un cancer. Pourtant, avec ce décès, beaucoup de questions restent en suspens. Parmi elles, le combat de Stephen est-il en mesure de perdurer ? A cette question, la réponse est "oui" puisqu'il est toujours possible de rassembler des fonds en cliquant sur ce lien. Autre interrogation des admirateurs du jeune homme, comment peut-on décéder si tôt d'une telle pathologie ? Une question à laquelle a répondu le Pr Michel Ducreux, chef du Service de cancérologie digestive à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif (94) contacté par pourquoidocteur

Le cancer de l'intestin est-il fréquent chez les jeunes ?
Pr Michel Ducreux : Non, pas du tout. C'est un cancer fréquent chez les adultes. Il y a 42 000 nouveaux cas en France tous les ans. C'est exceptionnel à cet âge là (15 ans). En général, les plus jeunes patients que l'on retrouve dans nos cabinets médicaux ont 50 ans. Et la proportion de malades augmente en fonction de l'âge. En général, c'est plutôt un cancer qui intervient entre 65-70 ans. On a cependant quelques cas jeunes chez des 25-30 ans. Mais ce sont des patients avec des facteurs de risque particuliers. 

Quels sont les facteurs de risques qui peuvent expliquer que l'on développe cette pathologie si jeune ?
Pr Michel Ducreux : A cet âge là, il est inutile d'évoquer des facteurs de risques familiaux ou environnementaux. L'explication d'une telle maladie si jeune (15 ans) est sûrement à aller chercher du côté génétique. Par exemple, il y a peut-être eu une mutation du facteur génétique dans son ADN constitutionnel. Ou alors quelque chose d'anormal s'est passé au niveau de son côlon et a développé ce type de cancer. Cependant, les facteurs environnementaux existent dans le cancer de l'intestin. Il peut-être causé en partie du fait d'une alimentation trop riche en graisses ou trop pauvre en fibres ou légumes. Mais il faut un temps d'exposition beaucoup plus long. A 15 ans, il est impossible d'avoir abîmé son côlon à ce point à cause d'une mauvaise alimentation.

Quel est le pronostic vital chez ces patients ? 
Pr Michel Ducreux : Le cancer de l'intestin a un mauvais pronostic. On ne guérit que 45 % des gens chez les adultes. Et en plus comme on n'y pense pas chez les enfants on le diagnostique souvent très tard chez les plus jeunes. Ce retard augmente encore le taux de mortalité chez les plus jeunes du fait des soins tardifs. 

Le cancer de l'intestin fait-il beaucoup souffrir les malades ?
Pr Michel Ducreux : Non, même si cela dépend un peu de l'extension des métastases. Mais dans la plupart des cas, il ne va pas provoquer énormément de douleur chez le patient avant un stade très avancé. Malheureusement, en phase terminale, les métastases vont de plus en plus grignoter le foie. Et comme le foie est un organe vital, lorsques ses fonctions s'arrêtent, on devient jaune et on n'élimine plus rien. Alors, le patient tombe dans le coma puis décède.   


Pour faire un don à la Teenage cancer trust, la fondation britannique à laquelle Stephen Sutton a permis de recueillir 4 millions d'euros, cliquez sur ce lien.



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité