Publicité

QUESTION D'ACTU

Malformations cardiaques congénitales

Tabac et grossesse : de gros risques pour le cœur du bébé

Fumer pendant la grossesse expose le bébé à un risque élevé de maladies cardiaques congénitales, selon une récente étude.  22 % des Françaises sont concernées.

Tabac et grossesse : de gros risques pour le cœur du bébé Dave Penman / Rex Featu/REX/SIPA

  • Publié 04.05.2014 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tabac pendant la grossesse est mauvais pour le cœur du bébé. Selon une récente étude, présentée au Congrès des Pediatrics Academic Societies à Vancouver (Canada), les femmes enceintes qui fument exposent leur enfant à naître à un risque très élevé de cardiopathies congénitales.

 

Des anomalies aux valves

Les chercheurs de l’hôpital pédiatrique de Seattle (Etat de Washington, Etats-Unis) ont passé en revue les dossiers d’enfants nés avec une malformation cardiaque entre 1989 et 2011. Plus de 14 000 dossiers médicaux ont été inclus dans cette étude, et comparés à ceux de 62 000 enfants nés sans cardiopathie. Le statut tabagique de la mère, précisé dans les actes de naissance, a été analysé.
« Je traite tous les jours des enfants souffrant de maladies cardiaques congénitales ; je vois ces enfants et leur famille subir de longues hospitalisations et des complications sérieuses sur le long terme, à cause de ces maladies », explique Patrick Sullivan, principal auteur de l’étude. « D’ordinaire, l’origine de ces malformations est inconnue. J’ai vu dans cette recherche l’opportunité d’étudier les causes évitables de cardiopathie congénitale. »

 

Le tabac en fait partie. En effet, les enfants nés de mère fumeuse risquent davantage de développer diverses malformations. Leur risque d’anomalies valvulaires (valve et artères pulmonaires) est augmenté de 50 à 70 % selon le tabagisme de la mère. Le risque de « trou » dans la paroi séparant les oreillettes est aussi accru de 20 % lorsque la mère fume pendant la grossesse. Ces cardiopathies nécessitent très souvent des opérations invasives et lourdes.

 

1 à 2 % des malformations cardiaques

« Un tabagisme continu pendant la grossesse représente un vrai problème, et augmente le risque d’effets néfastes sur le nouveau-né », rappelle Patrick Sullivan, qui observe une hausse récente du nombre de femmes enceintes fumeuses. Cette étude le montre, le tabagisme pendant le premier trimestre de la grossesse entraîne 1 à 2 % des malformations cardiaques congénitales.
En France, 36 % des fumeuses poursuivent leur consommation pendant cette période et 22 % d’entre elles fument toujours au terme de leur grossesse.

 

Les risques du tabagisme pendant la grossesse sont pourtant nombreux. Le tabac augmente le risque de fausse couche et d’accouchement prématuré, mais aussi de mort subite du nourrisson. Quant aux bébés qui naissent à terme, ils risquent davantage de souffrir d’asthme, d’obésité… sans compter les malformations physiques comme des fentes aux lèvres et au palais, ou des membres manquants ou déformés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité