Publicité

QUESTION D'ACTU

Validé par la Food and Drug Administration

Apnée du sommeil : les Etats-Unis autorisent un implant révolutionnaire

L'Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé ce jeudi un implant destiné à traiter l’apnée du sommeil. L'appareil permettrait de réduire de 68 % les symptômes.

Apnée du sommeil : les Etats-Unis autorisent un implant révolutionnaire Capture d'écran vidéo YouTube

  • Publié 02.05.2014 à 15h36
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon une étude OpinionWay, un peu moins d’un Français sur dix est touché par l’apnée du sommeil, un trouble du sommeil où le dormeur souffre de pauses (apnée) ou de diminution du débit respiratoire (hypopnée) pendant quelques secondes. Cette maladie chronique qui augmente le risque de développer une hypertension artérielle souffre en plus d’un manque d’information. Résultat, de nombreux patients ne cherchent même pas de traitement (60 %). Surtout que ceux vendus librement en pharmacie (sprays, bandelettes) ne sont souvent pas adaptés aux patients apnéiques. Or, l'Agence américaine des médicaments (FDA) vient de donner son feu vert à la mise sur le marché d'une sorte d'implant, le premier de ce type, pour traiter cette pathologie qui touche de 12 à 18 millions d'Américains. Et environ 3 millions de Français.

Un implant fonctionnant avec une pile sous la peau
Cette décision a été annoncée ce jeudi par le fabricant, Inspire Medical Systems, basé à Minneapolis (Minnesota). Le produit désormais commercialisé est une sorte de pacemaker, qui stimule électriquement le nerf hypoglosse, nerf moteur de la langue qui est ainsi projetée en avant, laissant plus d'espace pour la circulation de l'air. La pile est implantée sous la peau dans le haut de la poitrine.
L'une des principales causes de cette forme d'apnée est, en effet, un relâchement excessif de la langue et des muscles de la gorge pendant le sommeil qui souvent bloque la respiration et réveille ceux qui en souffrent. 
Pour arriver à ce résultat, les malades activent le système à l'aide d'une petite télécommande quand ils se couchent et le désactivent au réveil.


Ne pas traiter l'apnée du sommeil est dangereux 
Avant commercialisation, cet outil a été validé par une étude clinique publiée en début d'année 2014 dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine. Celle-ci a montré que cet appareil permettait de réduire de 68 % les symptômes d'apnée du sommeil. « Cette thérapie représente une avancée majeure dans le traitement de l'apnée du sommeil pour un certain nombre de malades », a jugé le Dr Meir Kryger, professeur à la faculté de médecine de Yale (Connecticut) qui a participé à ces travaux.
De son côté les patients français devront se contenter des traitements habituels coûteux proposés par les médecins : orthèses de laboratoire, chirurgie du voile du palais... 
Des solutions qu'il est important de faire connaître aux patients car les risques d’une apnée du sommeil non traitée sont importants. La baisse d’oxygène dans le sang augmente en effet la tension artérielle et le rythme cardiaque, ce qui entraîne un risque d’hypertension ou d’infarctus. Le syndrome d’apnée du sommeil obstructive favorise aussi l’apparition de cellules cancéreuses et d’un diabète de type 2, selon diverses études. Enfin, en octobre dernier, une étude révélait aussi que dans 20 % des accidents de la route, la somnolence était en cause. Et 7 patients apnéiques sur 10 avouaient avoir eu un accident à cause de la fatigue que cause la maladie.

Source : YouTube 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité