Publicité

QUESTION D'ACTU

Consommateurs réguliers

Cannabis : des risques pour le coeur des hommes jeunes

Fumer du cannabis régulièrement augmenterait les risques de problèmes cardiovasculaires. Selon une étude française, les hommes jeunes seraient particulièrement vulnérables.

Cannabis : des risques pour le coeur des hommes jeunes Brandon Marshall/REX/REX/SIPA

  • Publié 24.04.2014 à 13h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Qualifié de drogue douce par certains et de drogue très dangereuse par d’autres, le cannabis et sa dangerosité divisent toujours autant. Mais, une nouvelle étude française publiée dans The Journal of the American Heart Association montre que le cannabis pourrait augmenter les risques de problèmes cardiaques chez les jeunes et les adultes d’âge moyen.

Infarctus, AVC, problèmes vasculaires...

Émilie Jouanjus, docteur en pharmacie au CHU de Toulouse et auteur de l’étude, s’est intéressé avec son équipe aux patients ayant eu des problèmes de santé après la consommation de cannabis. Pour ce faire, le Dr Jouanjus a analysé les données du réseau d’addictovigilance, qui répertorie les cas liés à la consommation de drogues, entre 2006 et 2010. Pendant cette période, 1979 cas liés à la consommation de marijuana ont été rapportés.

Après analyse des chiffres, les chercheurs ont découvert que 35 patients avaient eu des problèmes cardiovasculaires après avoir consommé. Ces problèmes concernaient un profil bien précis de patients : des hommes autour de 34 ans. Sur les 35 cas, les chercheurs ont recensé 20 crises cardiaques, 10 problèmes vasculaires (surtout dans les jambes) et trois accidents vasculaire cérébraux, et 9 patients sont décédés (25,6%) des suites de leur problèmes cardio-vasculaires.

Les chercheurs ont aussi constaté que les cas de problèmes cardiovasculaires liés à la consommation de cannabis avaient triplé entre 2006 et 2010.

Pourtant, la chercheuse reconnaît que ses chiffres ne sont probablement pas exactes. « Actuellement, 5% des cas de réactions au drogue sont rapportés à la pharmacovigilance » constate-t-elle. En France, il y aurait 1,2 million de consommateurs réguliers de cannabis. Par conséquent, le nombre de complications cardiaques liées au cannabis est très probablement sous-estimé.


Mieux informer la population

À la suite de son étude, le Docteur Jouanjus considère comme essentiel d’informer les Français. "Le public pense que la marijuana est inoffensive mais les données révélant les dangers potentiels pour la santé doivent être signalés dans la population, auprès des décideurs et des professionnels de santé." insiste-t-elle. C’est le message qu’elle cherche à faire passer alors que de plus en plus d’états américains et de pays autorisent la consommation de cannabis thérapeutique. « Ces résultats surprenants méritent une analyse plus approfondié, étant que donné que l’utilisation de cannabis thérapeutique est devenu plus fréquente et que certains gouvernements légalisent son usage. »

Dans un éditorial publié dans l’American Heart Association Journal, les Docteurs Sherief Rezkalla et Robert A. Kloner ont apporté leur soutien à leur collègue française. Pour eux, « le temps est venu d’arrêter et de commencer à réfléchir au meilleur moyen de protéger les communautés face au danger potentiel d’une consommation de marijuana généralisée en l’absence d’étude sur la sécurité de sa consommation. » Ils vont plus loin et s’interroge : « En savons-nous assez sur les effets cardiovasculaires de la marijuana pour être confortable avec son utilisation par des patients avec des problèmes cardiaques connus ou des patients avec des facteurs augmentant les risques de problèmes cardiovasculaires ? »

Une chose est sûre, la dangerosité du cannabis risque de continuer à faire débat.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité