Publicité

QUESTION D'ACTU

Examen à l'IRM

Les effets visibles de la consommation occasionnelle de cannabis sur le cerveau

Sans conclure que la consommation occasionnelle de cannabis est néfaste, les auteurs de l’étude ont observé des différences sur certaines zones du cerveau .

Les effets visibles de la  consommation occasionnelle de cannabis sur le cerveau SINTESI/SIPA

  • Publié 20.04.2014 à 14h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude publiée dans la revue spécialisée Journal of Neurosciences combat une idée reçue selon laquelle la consommation occasionnelle de cannabis n'aurait pas de  conséquence sur le cerveau.
Pour établir ce résultat, les chercheurs ont observé le cerveau de 20 consommateurs, agés entre 18 et 25 ans, et n’étant pas dépendants à la marijuana. En moyenne, ils ont déclaré fumer 4 jours par semaine, avec une moyenne de 11 joints, la moitié d’entre eux fumant moins de 6 joints par semaine. Les chercheurs ont effectué des IRM de leur cerveau et ont comparé les résultats avec ceux de 20 personnes non-consommatrices ayant les mêmes ages et sexes.

Les résultats ont montré que les cerveaux de ces deux groupes montraient des différences dans deux zones associées avec les émotions et la motivation - l’amygdale et le noyau accumbens. Les cerveaux des consommateurs montraient ainsi une plus grande densité dans ces zones ainsi que des formes différentes. Les personnes déclarant fumer davantage montraient des différences plus importantes.

« Ces résultats sont une indication précoce de ce qui devient un problème plus tard, après une consommation prolongée », comme les problèmes d’attention et les jugements altérés, a déclaré le Dr Hans Breiter, selon le Huffington Post.

Des travaux préliminaires


Cette étude est une des premières a se concentrer sur les effets possibles du cannabis sur le cerveau des fumeurs occasionnels, a confirmé le Dr Nora Volkow, directrice du National Institute on Drug Abuse. Ces travaux restent cependantpréliminaires. Le Dr Volkow a ainsi précisé que des études plus larges (en particulier sur une population plus importante) étaient nécessaires pour déterminer si la consommation occasionnelle de marijuana pouvait vraiment causer des changements anatomiques du cerveau. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité