Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude menée sur 6 patients

Des cornées cultivées en laboratoire greffées pour la 1ère fois

Au Québec, six patients dont la cornée avait été gravement endommagée ont bénéficié d'une greffe de cornée cultivée en laboratoire à partir de cellules souches.

Des cornées cultivées en laboratoire greffées pour la 1ère fois SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 18.04.2014 à 18h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Six personnes ont bénéficié d'une greffe de cornées produite en laboratoire à partir de cellules souches.

Cette intervention inédite a été réalisée au CHU de Québec, et le Dr Lucie Germain, professeure à l'Université Laval et chargée de l'équipe menant cette reconstruction de la cornée a expliqué cette opération qui résulte d'un procédé appelé génie tissulaire. Des cellules souches sont prélevées par biopsie effectuée sur l'oeil non atteint du patient, et ensuite cultivées dans un environnement sain et greffées dans l'oeil atteint du malade.

Ceci, afin de traiter les patients qui présentent une sévère déficience en cellules souches cornéennes en raison d'une brûlure ou d'une maladie de l’œil. 

 

La cornée, à travers laquelle passe la lumière, est un tissu transparent qui recouvre l'iris et la pupille. Elle peut être altérée durablement pour de nombreuses raisons, telles qu'une infection, un traumatisme ou une inflammation. Dans un communiqué, le Dr Richard Bazin, ophtalmologiste au Centre universitaire d’ophtalmologie a souligné que « les conséquences d’une guérison déficiente de la cornée peuvent être graves et entraîner une diminution de la vision ou voire même la cécité »

 

Une absence de rejet de la cornée

En cas de besoin de greffe, la cornée est  souvent issue de donneurs, et dans ce cas le risque de rejet intervient dans 10 à 15% des cas. La nouvelle technique de greffe n'entraîne aucun rejet puisque la cornée a été reconstituée à partir des cellules du patient lui-même. « La différence est incroyable, j'ai retrouvé mon œil à 100%, » a déclaré, au journal La Presse, l'un des malades qui a bénéficié de cette transplantation.

Le Dr Bazin a ajouté qu'il était déjà prévu qu'une dizaine d'autres patients en bénéficient dans les prochains mois. « On va pouvoir greffer tous les gens qui ont des brûlures chimiques sévères, des maladies auto-immunes sévères, des maladies congénitales. »

 

Une technique inédite et pleine d'espoir

Cette nouvelle technique est encore en expérimentation, mais pourrait permettre à plusieurs personnes ayant des problèmes à la cornée de bénéficier de cette nouvelle technique médicale. Elle est donc pleine d'espoir car grâce à ce type de greffe, on pourrait améliorer la vision des patients qui ont été affectés par un phénomène ayant détruit les cellules souches de leur cornée.

Selon le Dr Lucie Germain, les patients présentent tous des signes d’évolution intéressants, malgré le fait que certains sont traités depuis à peine trois mois.

 
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité