Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour la saison 2013-2014

Bilan officiel de l'épidémie de grippe : courte et de faible intensité

Contrairement aux autres années, l'épidémie de grippe a été relativement courte et de faible intensité. C'est le bilan que vient d'établir l'Institut de Veille Sanitaire pour l'année 2013-2014.

Bilan officiel de l'épidémie de grippe : courte et de faible intensité J.M. Guyon - Copyright 2/AP/SIPA

  • Publié 17.04.2014 à 15h31
  • |
  • |
  • |
  • |


À la fin du mois de mars, le réseau Sentinelles-INSERM annonçait la fin complète de l’épidémie de grippe en France. Même si quelques cas de grippe sont encore à signaler à travers le territoire... Pour le dernier bulletin de surveillance grippale de la saison, l’InVS a décidé de dresser un bilan de l’épidémie de grippe pour la saison 2013-2014. À l’inverse de l’an passé, sa durée est beaucoup plus limitée et son intensité aussi.

Une petite épidémie de grippe

Comme le constate l’InVS, cette année, la grippe a eu un impact bien moins important sur la population que l’an passé. Lors de la saison 2012-2013, l’InVS avait observé que l’épidémie de grippe avait été la plus longue jamais observé depuis le début du suivi en 1984. Au total, elle aura duré 13 semaines. Cette année, l’InVS annonce que l’épidémie grippale a seulement duré 7 semaines soit en dessous de la moyenne de 9 semaines. L’InVS parle d’une épidémie «  d’intensité faible et de durée courte ». Pour l’instant, l’InVS ne donne pas de nombre précis quand aux personnes victimes de la grippe depuis le début de la saison. Depuis qu’il y a une observation de l’épidémie de grippe, le réseau Sentinelles évalue qu’il y a en moyenne 2 470 000 cas chaque année. Pour cette saison et au vue de l’intensité de l’épidémie, le chiffre devrait osciller entre 1 et 2 millions de cas.

Des chiffres contradictoires avec les prévisions

Ces chiffres viennent mettre à mal les prévisions alarmistes faites au mois de décembre dernier. Après l’épidémie grippale de l’hiver austral 2013 dans les DOM-TOM, les équipes du CHU de Saint-Denis à La Réunion avaient analysé les différents cas de grippe. Ils avaient observé une recrudescence des cas de grippe H1N1. Cette analyse avait été prise au sérieux par les autorités sanitaires. En effet, depuis la pandémie de 2009, les réseaux de surveillance de la grippe regardent à la loupe ce qui se passe dans nos départements d'outre-mer. Et depuis quatre ans, les caractéristiques de la grippe observées à La Réunion se retrouvent six mois après dans l’hexagone. Cette année fait donc exception à la règle.

La vigilance reste de mise

Dans son bilan, l’InVS indique observer des pics sporadiques de virus dans la population. Les maisons de retraite restent touchées par la grippe. Il constate que 6 nouveaux foyers de grippe ont été découverts la semaine dernière et incite donc à rester vigilant face à la grippe particulièrement pour les personnes âgées beaucoup plus vulnérables à la grippe.

Pour la semaine du 7 au 15 avril, le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 52 cas pour 100 000 habitants soit largement en dessous du seuil épidémique de 130 cas pour 100 000 habitants.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité