Publicité

QUESTION D'ACTU

Décision des prud'hommes

Tabagisme passif : une salariée obtient 30 000 euros de réparation

Une salariée qui avait quitté son entreprise en raison du tabagisme passif qu'elle subissait a obtenu 30 000 euros de réparation. Beaucoup de salariés seraient encore exposés à la fumée.

Tabagisme passif : une salariée obtient 30 000 euros de réparation DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 09.04.2014 à 12h57
  • |
  • |
  • |
  • |


30 000 euros. C’est la montant versé à une salariée pour avoir été exposée à la fumée de tabac durant de nombreuses années.
Secrétaire dans une enseigne d'ameublement depuis 2002, elle avait saisi les prud'hommes, avant de donner sa démission, car elle ne supportait plus d'être exposée au tabagisme passif. Cela faisait donc de nombreuses années qu'elle demandait à ses collègues d'arrêter de fumer au sein de l'entreprise... En vain.

 

Soutenue par l'association Droits des non-fumeurs (DNF), la salariée a obtenu gain de cause, avec une réparation de 30 000 euros versée par son employeur.

« Cette décision confirme que les employeurs peu scrupuleux, qui imposent encore à leurs salariés de subir la fumée de tabac sur le lieu de travail, s'exposent à de véritables sanctions de la part des tribunaux », a déclaré la DNF dans un communiqué.

 

1 salarié sur 3 serait exposé au tabagisme passif

L'association estime que cette salariée est loin d'être un cas isolé, et que plus de 30% des salariés seraient encore exposés au tabac sur leur lieu de travail, alors qu'il est interdit de fumer dans les entreprises depuis le 1er février 2007.

 

Le tabagisme passif a de nombreuses conséquences négatives pour la santé, notamment sur le bon déroulement d'une grossesse. Une étude menée par l’Ecole de santé publique de Buffalo (Etat de New York, Etats-Unis) montrait que côtoyer un fumeur augmentait les probabilités de connaître une fausse-couche ou une grossesse extra-utérine, mais également le risque d’accoucher d’un enfant mort-né.


Des dangers avérés

Le tabagisme passif est aussi un facteur de risque de cancer du sein. Une étude, menée par l'Inserm, a montré qu'il augmente de 10% le risque de développer un cancer du sein. Les enfants ne sont pas épargnés par les dangers du tabagisme passif. Une étude publiée en mars dernier dans l'European Heart Journal a révélé que l’épaisseur intima-média, c'est à dire l'épaisseur de l'intérieur des vaisseaux, est augmentée chez les enfants exposés à la fumée du tabac. Leurs artères seraient plus vieilles de de 3 ans. Cela signifie que ces enfants sont plus à risque d’infarctus ou d’AVC à l’avenir.

Il est donc vivement recommandé de ne pas fumer en présence d'enfants, ou de tout faire pour l'éviter au maximum.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité