Publicité

QUESTION D'ACTU

Recommandation de l'Académie de médecine

Scoliose : les parents doivent la dépister eux-mêmes

Il est fondamental pour les parents de dépister au plus tôt une éventuelle scoliose. La fondation Yves Cotrel et l’Académie de médecine leur donnent les clés pour faire ce dépistage.

Scoliose : les parents doivent la dépister eux-mêmes LEHTIKUVA OY/SIPA

  • Publié 02.04.2014 à 18h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Les parents ont un rôle fondamental à jouer pour le dos de leurs enfants. C'est à eux qu'incombe la tâche de dépister la scoliose de leurs enfants. Selon l'Académie de médecine et la Fondation Yves Cotrel, spécialisée dans les maladies rachidiennes, ils sont les mieux placés pour repérer cette déformation de la colonne vertébrale.

Toute la difficulté réside dans le fait que les symptômes sont souvent absents, et que la scoliose touche des enfants en parfaite santé. Il faut donc contrôler leur dos même sans symptômes, dès le plus jeune âge, afin de déceler une éventuelle scoliose, car lorsque la déformation du dos est déjà importante les traitements deviennent difficiles et les résultats décevants.

La fondation Yves Cotrel rappelle qu’il est capital que la scoliose soit détectée tôt afin d’éviter une aggravation de la courbure et des déformations importantes et visibles ainsi qu’une perte de la mobilité vertébrale qui ne pourraient être traitées plus tard que par la chirurgie afin de souder les vertèbres déformées entre elles.


2 à 3% de la population touchée par la scoliose

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui touche 2 à 3% de la population, majoritairement des filles et se développe durant l’enfance. La plus fréquente est la scoliose idiopathique dont la cause reste inconnue, même si le terrain génétique n’est pas à exclure.

Pour dépister une anomalie, les parents doivent regarder le dos de leur enfant, qui doit se mettre debout, torse nu, jambes tendus et droites avec les pieds joints et les mains penchées vers l’avant. Le dos doit en principe être droit, si ce n’est pas le cas et qu’une partie de la colonne est plus haute que l’autre, il faut consulter un médecin qui évaluera l’importance de la scoliose et son stade de développement (regarder la vidéo ci-dessous). Le médecin peut ensuite demander des examens complémentaires afin de confirmer le diagnostic, en pratiquant, entre autres, une radioagraphie de la colonne vertébrale.

 

Source de la vidéo : Académie de médecine et Fondation Cotrel

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité