Publicité

QUESTION D'ACTU

Un organe sous-estimé

Le nez humain est capable de repérer 1000 milliards d'odeurs

Les performances du nez humain sont sous-estimées. Il serait capable de distinguer mille milliards d’odeurs différentes, affirme une étude publiée dans la revue Science.  

Le nez humain est capable de repérer 1000 milliards d'odeurs Zach Veilleux / The Rockefeller University

  • Publié 21.03.2014 à 11h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis des dizaines d'années, les scientifiques considèrent que le nez humain est un organe uniquement capable de sentir quelques dizaines de milliers d’odeurs. La truffe du chien est même considérée comme un meilleur outil que le nez humain pour repérer les odeurs. Pourtant, personne n’a jamais apporté de preuves concrètes que le nez humain ne pouvait sentir que 10 000 odeurs différentes. Les scientifiques se doutaient que ce chiffre dérisoire était probablement faux. Cette étude répare une erreur scientifique aberrante.

Le nez humain, un organe incroyable

Cette étude, réalisée par Andreas Keller du Rockefeller’s Laboratory of Neurogenetics and Behavior et Leslie Vosshall du Howard Hughes Medical Institute, est une première dans son genre.

Contrairement aux études déjà réalisées sur les odeurs, les deux chercheurs se sont intéressés à l’intensité des odeurs et non à la perception qu’en ont les gens.

L’étude de l’odeur est extrêmement complexe. Par exemple, une rose a plus de 275 molécules qui composent son odeur mais seulement un infime pourcentage prend le dessus sur toutes les autres. Chaque odeur est un mélange complexe de molécules ce qui la rend extrêmement difficile à étudier. Pour contourner cette difficulté, les deux chercheurs ont uniquement sélectionné 128 molécules responsables d’odeur comme l’orange, l’anis ou la menthe. Par la suite, ils ont incorporé 10, 20, 30 molécules ensemble, avec certaines présentes dans plusieurs mélanges. « Nous ne voulions pas qu’ils soient facilement reconnaissables, donc la plupart de nos mixtures étaient étranges et répugnantes, » reconnaît Leslie Voshall. Les mélanges terminés, les chercheurs ont fait sentir aux volontaires trois mixtures : deux avec des molécules odorantes en commun et une totalement différente. À chaque fois, les participants devaient dire lequel des trois mélanges ne ressemblaient pas aux deux autres. Ils ont eu à sentir 264 combinaisons différentes. Sur les 26 volontaires pour l'expérience, 51% a réussi à donner la bonne réponse presque à chaque fois.

En utilisant les résultats obtenus et en les extrapolant, les deux chercheurs ont établi que le nez humain était capable de distinguer mille milliards d’odeurs différentes ! Rien à voir avec les 10 000 odeurs établis en 1920. Et encore Leslie Voshall pense que le nombre est encore plus important car « il y a bien plus que 128 molécules odorantes à travers le monde ». Le chiffre de mille milliards est donc probablement une sous-évaluation.

Réparer une injustice

Le nez humain a toujours été sous-estimé à cause des chiffres de 1920. Ce qui paraît surprenant, c’est que contrairement aux yeux et aux oreilles, très peu d’expériences ont été réalisées sur l’odeur et le nez. « Nous savons exactement le nombre de fréquences sonores que les gens peuvent entendre, non pas parce que quelqu’un l’a inventé, mais parce qu’il y a eu des tests, » souligne Leslie Voshall. Par exemple, les chercheurs ont estimé que l’œil pouvait distinguer en 2,3 et 7,5 millions de couleurs différentes. De son côté, l’oreille peut reconnaître 340 000 tonalités différentes.

Pour Andreas Keller, le désintérêt que les gens ont pour le nez et l’odorat est explicable. Nos ancêtres avaient une meilleure appréciation des odeurs. L’utilisation du réfrigérateur et les douches quotidiennes ont aussi eu raison d’odeurs qui existaient il y a encore de ça une centaine d’années.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité