Publicité

QUESTION D'ACTU

A bébé ronfleur , enfant hyperactif


  • Publié 01.03.2012 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


 Les grands ne sont pas les seuls à ronfler , les jeunes enfants le font aussi. Et ce trouble de la respiration n’est pas sans conséquence...
Les bébés et jeunes enfants ronfleurs seront-ils intenables devenus plus grands? En d'autres termes, les jeunes enfants qui ronflent auraient-ils plus de risque d’être hyperactifs plus tard que les non ronfleurs? La réponse est oui si l'on en croit une étude parue dans la revie "Pediatrics". L’hyperactivité se caractérise comme son nom l'indique par une activité débordante :  les enfants ne tiennent pas en place,  ont un mal fou à maintenir leur attention au delà de quelques minutes, posent dix mille questions à l’heure et ont des difficultés relationnelles avec leurs petits camarades. Résultat : parents et enseignants s'épuisent.  Quant à son traitement, il  est assez complexe. 

Le seul fait de ronfler pourrait mener à ce trouble du comportement, le trouble de l’attention et hyperactivité.
Mais le ronflement  pendant le sommeil n’est pas le seul en cause : le fait de respirer par la bouche ou encore de faire des pauses respiratoires exposent au risque d’hyperactivité. On sait que chez les adultes , ces ronflement avec pauses respiratoires ( des apnées du sommeil), exposent à des maladies cardiovasculaires comme l’hypertension ou les attaques cérébrales. Et bien chez l’enfant ce n’est pas le cœur qui souffre, mais le cerveau.
L'étude américaine porte sur 11 000  enfants  suivis de 6 mois à 7 ans.  Résultat : il y a entre 40 et 50% de plus d’enfants hyperactifs à 7 ans chez les enfants qui ont ronflé quand ils étaient petits. Et ceux qui avaient une hyperactivité sévère étaient ceux dont les symptômes respiratoires avaient été observés pendant toute la durée de l’étude.

Cette relation entre hyperactivité et ronflement tient dans  l'hypothèse que le cerveau souffre pendant les ronflements ?
Les chercheurs avancent plusieurs hypothèses : comme chez l’adulte, ronfler entraîne une mauvaise oxygénation du cerveau, mais aussi un déséquilibre des échanges cellulaires et chimiques, ainsi qu’un sommeil moins réparateur.
Quoiqu’il en soit devant tout enfant qui ronfle, qui respire avec la bouche ouverte pendant son sommeil ou fait des pauses respiratoires, il est vivement conseillé de consulter un ORL qui appréciera la grosseur des amygdales et des végétations et conseillera ou pas leur ablation.

Et puis il y a aussi un traitement simple : la perte de poids qui est très bénéfique sur le ronflement tant des adultes que des enfants grassouillets.

Garder un poids normal quelque soit l’age est le médicament universel !!!

Référence 
Pediatrics, Sleep-Disordered Breathing in a Population-Based Cohort: Behavioral Outcomes at 4 and 7 Years Karen Bonuck, PhD

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité