Publicité

QUESTION D'ACTU

Testée au Kenya

Une application smartphone pour tester la vue

Une application pour smartphone est actuellement testée au Kenya. Elle réalise des tests visuels afin de déterminer quels patients ont besoin de soins ophtalmiques.

Une application smartphone pour tester la vue (Peek Vision)

  • Publié 03.02.2014 à 13h17
  • |
  • |
  • |
  • |


Un ophtalmo dans votre poche... L'application pour smartphone PEEK (Portable eye examination kit, ou kit d'examen visuel portable) est actuellement testée au Kenya. Elle propose plusieurs tests permettant de repérer rapidement les problèmes de vue et de rediriger les patients vers une structure ophtalmologique.

 

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 180 millions de personnes souffrent d'incapacité visuelle, dont 85 millions de cécité. Dans la plupart des cas, c'est évitable, mais à condition d'avoir accès à un soin oculaire de qualité. Mais peu de gens sont capables de prodiguer des tests visuels dans les pays défavorisés, encore moins hors des villes. L'application PEEK pourrait en partie résoudre le problème : quelques personnes formées peuvent réaliser des tests préliminaires avec un simple téléphone portable. Elle n'a pas pour but de se substituer aux ophtalmologues, mais elle permettrait de prendre en charge les patients dès leur plus jeune âge.

 

Le test de l'alphabet sur smartphone

Dans le cadre de cette étude, organisée par l'Ecole d'Hygiène et de Médecine tropicale de Londres (Royaume-Uni), 8 instituteurs ont été formés à utiliser l'application sur les enfants de 10 écoles. Ils sont originaires d'une des régions les plus démunies du Kenya, le Kitale. Pour réaliser un premier examen visuel, de petits tests sont proposés aux patients : acuité visuelle, champ de vision, sensibilité aux couleurs et aux contrastes, mais aussi repérage des maladies de l'oeil comme la cataracte.

 

Le test de l'alphabet, pratiqué chez l'ophtalmologiste, est reproduit dans cette application. Une lettre apparaît sur l'écran du smartphone, elle devient de plus en plus petite, et se met à tourner. Le patient doit indiquer vers quelle direction elle pointe. L'autre batterie de tests utilise l'appareil photo et son flash pour illuminer le fond de l'oeil et capturer des images. Les données sont ensuite stockées et envoyées à l'unité ophtalmologique de l'hôpital régional du Kitale. C'est là que réside l'intérêt de l'application PEEK : elle permet de prévenir les maladies oculaires et la cécité en diagnostiquant les troubles précoces. Autre bénéfice : une bonne vue sera synonyme de meilleurs résultats scolaires pour les enfants.

 

La même application a été testée au Kenya auprès de 5 000 adultes. Au total, 1 000 d'entre eux ont bénéficié de soins oculaires adaptés. Ces essais permettent d'améliorer l'application pour fournir, à terme, une alternative, peu coûteuse et simple d'usage, aux visites à l'hôpital pour les plus démunis.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité