Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 10 500 jeunes

Les parents aisés ont des enfants plus gros

Une étude polonaise a relié le niveau culturel et économique des parents à la taille et au poids de leurs enfants. Les parents aisés ont des enfants plus grands, mais souvent plus gros.

Les parents aisés ont des enfants plus gros Larry Steagall/AP/SIPA

  • Publié 29.01.2014 à 19h02
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Européens seraient-ils grands parce qu'ils sont plus riches ? Une étude parue dans l'édition de janvier 2014 du European Journal of Pediatrics permet de répondre à cette question. Menée en Pologne, elle a mis à contribution 10 500 jeunes de 7 à 18 ans. Leur poids, leur taille et leur périmètre abdominal ont été mesurés. Leurs parents ont, en parallèle, rempli des questionnaires sur leur statut socio-économique et familial. Les chercheurs ont ensuite mené une analyse statistique afin de dresser une corrélation entre ces paramètres.

 

L'éducation des parents bénéficie aux enfants

La croissance d'un enfant est influencée par le niveau éducatif de ses parents. Pour les deux sexes, plus la mère a bénéficié d'une bonne éducation plus sa progéniture est grande. L'éducation du père, elle, ne bénéficie qu'aux petites filles. Le poids est aussi positivement associé au niveau éducatif des parents. Pour les garçons, plus la mère a fait des études, plus ils sont minces. C'est le contraire pour le périmètre abdominal des filles. En revanche, elles tirent un bénéfice du niveau scolaire de leur père pour l'indice de masse corporel (IMC) et le périmètre abdominal. Elles risquent également moins d'être obèses.

 

Le nombre d'enfants pèse sur la balance

Les revenus élevés sont aussi bénéfiques aux enfants... mais pas systématiquement. Dans les foyers où les parents gagnent bien leur vie, les jeunes sont plus grands. Mais le poids, l'IMC et le périmètre abdominal sont plus élevés, hormis dans les familles les plus riches. Plus il y a d'enfants dans une famille, moins les enfants se développent physiquement : ils sont généralement plus petits et plus frêles. Mais ce n'est pas le cas dans les foyers à revenus élevés : le risque de surpoids ou d'obésité y est bien plus fort.

 

Cette étude pourrait expliquer pourquoi les habitants des pays développés sont plus grands, mais aussi pourquoi les taux d'obésité y sont les plus élevés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité