Publicité

QUESTION D'ACTU

D’après un bilan américain

Tabagisme : 5,6 millions d’enfants risquent de mourir prématurément

Si le niveau de tabagisme actuel se maintient, les experts estiment que plus de 5 millions d’enfants actuels mourront prématurément à cause d’une maladie liée au tabac, aux USA.  

Tabagisme : 5,6 millions d’enfants risquent de mourir prématurément sUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 17.01.2014 à 18h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les Etats-Unis célèbrent les 50 ans du premier rapport sur les dangers du tabagisme, un bilan publié début janvier dans le Journal of the American Medical Association et relayé ce vendredi par la Maison Blanche fait le point sur les conséquences sanitaires de ce fléau sur la population. D’après ce rapport, même si en un demi-siècle de lutte, 8 millions de vies ont été sauvées aux Etats-Unis et le taux de tabagisme chez les adultes est passé de 42% en 1965 à 18% aujourd’hui, ce combat est loin d’être terminé.

 

Des millions de décès prématurés évitables

Si cette édition du JAMA salue l'efficacité des politiques nationales de contrôle du tabagisme, selon ces scientifiques le plus dur reste à faire et notamment pour éviter les 5,6 millions de décès prématurés d’enfants, vivant actuellement, imputables au tabagisme d’après des projections. Cependant, ces millions de décès pourraient être évités si la lutte contre le tabac devient véritablement une priorité internationale de santé publique. Même si la décennie 1996-2006 a vu fortement reculer le tabagisme, depuis, ce mouvement se ralentit. En France, ce serait la première cause de mortalité évitable selon l'Institut de Prévention et d'Education à la santé (INPES). Le tabac serait ainsi responsable de 73 000 décès prématurés chaque année.

 

Le manque de volonté politique pointé du doigt

« Au cours des 5 dernières décennies, les scientifiques, chercheurs et décideurs ont déterminé ce qui fonctionne, et quelles mesures doivent être prises si nous voulons vraiment clore l'un des plus tragiques combats de notre nation, qui a tué dix fois plus d'Américains que toutes les guerres combinés, précise Kathleen Sebelius, secrétaire à la santé des Etats Unis en préambule de ce rapport. Pour libérer la prochaine génération de ce fardeau, nous devons redoubler d’efforts, mobiliser des partenaires non gouvernementaux ainsi que la société dans son ensemble».


Ainsi, pour relever ce défi, en conclusion de ce rapport, les experts mettent en évidence plusieurs leviers connus qui permettraient d'y parvenir. Les interventions efficaces de lutte anti-tabac fondées sur les preuves sont actuellement sous-utilisées et surtout sous financées par rapport à ce que préconisent les centres américains de contrôle de prévention des maladies (CDC) depuis plusieurs années. De plus, pour mettre fin à l’épidémie de tabagisme, il serait nécessaire d’accélérer l’intensité des plans gouvernementaux ciblant notamment les jeunes. Il faudrait également mettre un coup d’accélérateur sur des mesures prévoyant par exemple la réduction de la teneur en nicotine des produits du tabac. Enfin, ces spécialistes rappellent une fois de plus, l’importance de la mise en place de plus grandes restrictions concernant les ventes, que ce soit par le biais de taxes, mais aussi par l'interdiction de catégories entières de produits du tabac.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité