Publicité

QUESTION D'ACTU

Au Royaume-Uni

Chlamydia, herpès : flambée chez les pré-ados

Une enquête menée par le ministère de la Santé au Royaume-Uni révèle que plus de 5 000 jeunes sous la majorité sexuelle sont atteints d’infections sexuellement transmissibles.

Chlamydia, herpès : flambée chez les pré-ados LE LANN/SIPA

  • Publié 06.01.2014 à 15h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Les infections sexuellement transmissibles ne concernent pas que les adultes. De nombreux jeunes sous la majorité sexuelle ont été infectés selon une enquête de l’agence du ministère britannique de la santé, Public Health England, révélée à l’édition en ligne du Daily Mail.

 

15 consultations pour IST par jour

5 386 adolescents de moins de 15 ans se sont rendus chez le médecin pour une IST, selon les données de Public Health England. C'est l'équivalent de 15 visites chaque jour. Au-delà du fait qu'il s'agit d'actes pratiqués en-dessous de la majorité sexuelle, c'est l'explosion des infections à mesure qu'on s'approche des 15 ans qui ressort de cette analyse. En effet, si certains patients n’avaient que 11 ans lors de leur infection, la plus grande part des consultations est réalisée auprès d'adolescents de 15 ans.

 

 

Le nombre d’enfants atteints d’infections sexuellement transmissibles a doublé en dix ans. On note un léger déclin depuis 2010. Mais les chiffres restent inquiétant selon l’agence britannique, d’autant plus que de nombreux cas pourraient n’être pas signalés. En effet, le rapport de Public Health England ne tient compte que des cas signalés lors de visites médicales. Les jeunes malades mais non soignés, par peur d'en parler ou par ignorance, ne sont donc pas inclus dans ces statistiques.

 

Abus sexuels et pornographie

Les experts précisent que, dans le cas des enfants âgés de moins de 13 ans, il s’agit plus vraisemblablement d’abus sexuels que d’une sexualité active. Mais certaines associations dénoncent l’accès de plus en plus simple à des images de nature pornographiques en ligne. On peut également miser sur un problème d’éducation sexuelle pour les adolescents plus âgés. Car les infections touchant ce public sont variées : de l’herpès génital à la gonorrhée en passant par les verrues génitales. L’infection au Chlamydia remporte sans conteste la palme de la bactérie la plus transmise chez les mineurs.

 

 

C’est le public jeune dans son ensemble qui est exposé aux infections sexuellement transmissibles, filles et garçons sur un pied d'égalité. Chez les adolescents ayant atteint la majorité sexuelle, on voit là encore le nombre de consultations exploser : plus de 10 300 jeunes de 16 ans et presque 18 000 adolescents de 17 ans sont concernés. « Les taux restent les plus élevés chez les moins de 25 ans, » souligne le Dr Gwenda Hughes, directrice de la surveillance des IST pour Public Health England. « Ces infections sont souvent simples à diagnostiquer et à traiter, si elles ne sont pas soignées, elles peuvent avoir des conséquences sérieuses sur la santé. »

 

Pour réduire le risque d’être infecté, il suffit de porter un préservatif lors d’un rapport sexuel. L’agence rappelle qu’un dépistage régulier permet également de diminuer les conséquences d’une infection sexuellement transmissible.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité