Publicité

QUESTION D'ACTU

Plus de 45 ans

Fumer nuit gravement au cerveau des hommes

A long terme, les effets néfastes du tabac ne concernent pas uniquement les poumons et le coeur. Le cerveau est également touché avec un déclin prématuré des capacités cognitives chez les fumeurs.

Fumer nuit gravement au cerveau des hommes P.Sj/REX/SIPA

  • Publié 08.02.2012 à 12h17
  • |
  • |
  • |
  • |


Messieurs, vous avez plus de 45 ans et fumez quotidiennement ? Alors votre cerveau part progressivement en fumée. C'est la conclusion d'une étude britannique publiée cette semaine. Les hommes fumeurs voient leurs capacités cognitives décroître plus rapidement que les non fumeurs. Grâce à une modélisation statistique, les chercheurs arrivent à prendre en compte uniquement l'effet de la consommation de tabac en éliminant d'autres facteurs qui pourraient intervenir comme l'alimentation, l'activité physique ou encore les maladies cardiovasculaires ... Et cet effet se chiffre en années.

 

Séverine Sabia, épidémiologiste, University College of London : "les fumeurs ont un déclin cognitif accéléré de 10 ans"

 


L'effet du tabac sur le cerveau n'est donc pas irrémédiable. Un argument de plus pour les tabacologues qui ne cessent de répéter qu'il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer.

Dans cette étude menée sur plus de 7000 britanniques âgés de 56 ans en moyenne au début des 25 ans de suivi, cette différence d'évolution cognitive entre les fumeurs et les non fumeurs n'est pas observée chez les femmes. Séverine Sabia avance deux explications : soit les femmes étudiées n'etaient pas aussi fumeuses que ne l'est la génération suivante qui fume autant que les hommes du même âge, soit les mécanismes par lesquels le tabac attaque le cerveau sont moins efficaces chez la femme.

 

Séverine Sabia: " on ne sait pas encore quels sont les mécanismes impliqués "


La molécule en cause n'est elle-même pas bien identifiée. Un effet du monoxyde de carbone, produit par la combustion de la cigarette et inhalé, sur les vaisseaux sanguins pourrait expliquer que le tabagisme cause des dégâts aux poumons, au coeur et au cerveau, trois régions très richement vascularisées. Mais il pourrait également s'agir d'un effet de la nicotine. Des recherches récentes ont pourtant mis en évidence un effet favorable de la nicotine sous forme de patch contre les troubles de la mémoire des personnes âgées. "Mais cela n'est pas forcément contradictoire, explique Séverine Sabia. L'effet d'une même molécule peut être très différent selon la dose et la durée d'exposition. Ce qui semble préjudiciable pour les capacités cognitives c'est la consommation de tabac au long cours".

Même si de nombreuses incertitudes demeurent, cette étude met en évidence, parmi les populations vieillissantes, un facteur de risque supplémentaire de déclin cognitif et in fine de démence. Estimé à l'échelle mondiale à 36 millions en 2010, le nombre de cas de démence devrait doubler dans les 20 prochaines années.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité