Publicité

QUESTION D'ACTU

L'apnée du sommeil affecte le cerveau


  • Publié 03.02.2012 à 19h01
  • |
  • |
  • |
  • |


L'apnée du sommeil, est-ce que c'est un problème respiatoire anodin ?

Non, ce n'est pas anondin. Tout récemment, des chercheurs allemands ont montré que les personnes qui font plus de 5 épsiodes d’apnée du sommeil par nuit ont un risque accru d’accident vasculaire cérébral silencieux…

AVC silencieux, cela signifie qu’il n’y a pas de symptômes apparents comme la paralysie par exemple ?

Oui, il n’y a pas de symptômes apparents mais ces AVC affectent quand même les neurones ! Ils constituent des amas de cellules nécrosées dans le cerveau. Et au final, cela a des conséquences importantes sur la mémoire et les fonctions cognitives. Dans leur étude, les chercheurs allemands ont aussi constaté que plus de la moitié des personnes présentant ces lésions au cerveau avaient un syndrome d’apnée du sommeil sévère.

Mais ce syndrome d’apnée du sommeil, comment le détecte-t-on ?

C’est la personne qui partage vos nuits qui va être le témoin des principaux symptômes de l’apnée du sommeil… Il s’agit d’arrêts respiratoires nocturnes qui peuvent durer une quinzaine de secondes jusqu’à une minute, et qui se répètent plusieurs fois pendant la nuit. Ces apnées sont entre-coupées par des phases de ronflement assez bruyantes… Ceci dit, la personne qui souffre d’apnée du sommeil peut aussi être elle-même alertée par d’autres signes comme les maux de tête matinaux, les somnolences au cours de la journée, l’altération de son humeur…

L’apnée du sommeil, ça affecte plutôt les hommes ?

C’est vrai, les hommes sont plus à risque, surtout quand ils sont en surpoids. Mais les femmes ne sont pas épargnées, notamment après la ménopause.

 On vient de voir que l’apnée du sommeil gâche nos nuits et affecte notre cerveau, mais ce syndrome a-t-il d’autres conséquences ?

Le syndrome dapnée du sommeil est une des causes d’hypertension artérielle. Cela a aussi des conséquences sur le cœur. Les études montrent aussi que l’apnée du sommeil augmente le risque de diabète de type 2.

Conclusion, il est recommandé de parler de la qualité de son sommeil à son médecin…

En effet, car lui seul pourra valider le diagnostic d’apnée du sommeil grâce à des enregistrements sur toute la nuit de l’activité respiratoire, cardiaque, et pourquoi pas l’activité cérébrale. Ces examens peuvent être faits à l’hôpital mais aussi à domicile.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité