Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude de l’OFDT

Alcool, tabac, cannabis : les lycéens ont des consommations à risque

Selon le volet français d’une enquête européenne sur l’alcool et autres drogues en milieu scolaire menée en 2011, 7 lycéens sur 10 ont déjà fumé contre 52% en 3ème. 

Alcool, tabac, cannabis : les lycéens ont des consommations à risque SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 10.12.2013 à 11h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Les années lycée seraient la période charnière où les adolescents basculent réellement vers des consommations à risque pour leur santé. Le volet français de l’enquête européenne ESPAD (European School Survey Project on Alcohol and other Drugs) réalisée en 2011 a permis de comparer les usages de substances psychoactives des adolescents de 15-16 ans scolarisés à ceux de leurs homologues dans les 35 autres pays. L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), qui coordonne l’étude ESPAD en France, a donc recueilli les réponses de plus de 6 000 élèves de la seconde à la terminale dans toutes les filières. Les principaux résultats ont été publiés ce lundi dans la revue Tendances de l'OFDT.

 

Tabac, alcool et cannabis, tout s’intensifie au lycée

Selon les résultats de cette enquête, 2/3 des élèves de seconde sont ainsi expérimentateurs de tabac et plus inquiétants encore, près de 74% seraient concernés en terminale contre 52% en classe de 3ème. En matière d’alcool, les résultats sont tout aussi alarmants. Alors que plus de 9 élèves sur 10 déclarent avoir déjà expérimenté l’alcool avant d’entrer au lycée, les « années lycée » se caractérisent par l’apparition des 1ers « binge drinking ». Concrètement, la moitié des élèves ont déjà été ivres en 2nde et 7/10 en terminale. Par ailleurs, 47 % des élèves de 2nde déclarent avoir bu, au cours du mois, 5 verres ou plus d’alcool en une occasion contre 56 % en terminale. Enfin l’usage du cannabis semble suivre la même évolution dans cette tranche d’âge. Alors que 41 % des élèves de seconde avouent avoir déjà tenté cette expérience, lors de leur dernière année de lycée cette expérimentation concerne déjà plus de la moitié (52%) d’entre eux. Du côté des usagers réguliers (+ de 10 fois par mois), c’est également au lycée que leur proportion augmente sensiblement. La consommation régulière de cannabis touche 8% des lycéens, avec un niveau maximal (11%) en classe de 1ère.

 

Des consommations plus fortes dans les filières professionnelles

Cette étude met cependant en évidence le fait que les niveaux de consommation au lycée ne sont pas uniformes selon la filière des adolescents. Selon un communiqué de l’OFDT, les lycéens des filières professionnelles sont proportionnellement plus nombreux à fumer quotidiennement et à boire régulièrement de l’alcool que ceux des classes générales et technologiques. Ces surconsommations en filière « pro » sont plus franches durant les deux premières années du lycée, cependant cet écart avec les filières générales semble se réduire en terminale. Les auteurs de cette étude note en revanche qu’il n’y a pas de différence particulière pour le cannabis.

 

Un effet « baccalauréat » positif sur les consommations

Après une progression quasi linéaire des niveaux d’usage depuis l’entrée en 6e jusqu’en première, l’entrée en classe de terminale semble marquer une rupture pour les adolescents. En dernière année de la filière professionnelle par exemple, les usages de tabac et d’alcool sont ainsi en recul. D’après les experts de l’OFDT, ce phénomène s’explique probablement en partie du fait du décrochage scolaire des forts consommateurs. Du côté des lycéens des filières générales et technologiques, la nette baisse de l’usage régulier de cannabis observée en terminale pourrait correspondre selon les auteurs de l’enquête à un « effet bac ». Cette consommation étant vraisemblablement perçue par les jeunes comme contre-indiquée avant le baccalauréat.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité