Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage Ifop

Maux de l’hiver : les solutions des Français pour les éviter

Pour se protéger des maladies hivernales, les Français se couvrent bien, se lavent les mains, prennent de la vitamine C... Pourquoidocteur fait le point sur les bonnes et les mauvaises initiatives.

Maux de l’hiver : les solutions des Français pour les éviter SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 09.12.2013 à 15h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus d’un Français sur six n’échappe pas aux maux de l’hiver selon un récent sondage Ifop pour UPSA. Et pour cause, puisque les virus sont plus résistants quand les températures baissent. Rhume, toux, états grippaux… les désagréments du froid sont nombreux, tout comme les moyens d’y échapper. Les personnes interrogées déclarent toutes mettre en place des stratégies pour éviter les maladies hivernales. Mais sont-elles vraiment efficaces ?

 

Une majorité de Français a les bons réflexes

Les méthodes les plus souvent citées pour se protéger des maux de l’hiver sont aussi les plus efficaces. 60% des Français déclarent qu’ils se couvrent bien pour éviter de prendre froid. Une bonne initiative, puisque le ministère de la Santé, dans ses recommandations, conseille de se protéger du froid. Deux mesures sont efficaces : couvrir ses voies respiratoires (poitrine, bouche, nez) et couvrir ses extrémités (bonnet pour la tête et les oreilles, gants pour les mains, chaussures et chaussettes épaisses pour les pieds). Tout cela permet de garder le corps à une température constante, ce qui l’aide à se défendre contre les agressions extérieures, dont les microbes.

 

Ils sont également quatre sur dix à se laver plus souvent les mains dans le but de ne pas tomber malade. L’Institut de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) leur donne raison : 80% des bactéries et virus se transmettent par les mains. Les sources possibles de contamination sont multiples : contact avec des personnes malades, surfaces contaminées dans les lieux publics et transports en commun… A une période où le corps est fragilisé, se laver régulièrement les mains est donc une bonne mesure.

 

Des méthodes naturelles très sollicitées

En deuxième position des stratégies de prévention les plus populaires figurent des solutions naturelles. Presque un Français sur trois mange beaucoup de fruits et légumes pour anticiper les virus de l’hiver. Cinq fruits et légumes par jour, approuve le ministère de la Santé. En hiver, c’est particulièrement valable : certains apportent beaucoup de vitamines, ce qui permet de lutter contre les infections. Les fruits et légumes riches en vitamine C sont à privilégier. La nature étant bien faite, ce sont également des produits de saison : kiwi, orange et mandarine au rayon fruits, poivrons, radis noir, brocoli et chou de Bruxelles au rayon légumes. Les produits frais sont à privilégier, car plus riches en vitamines, mais les conserves et surgelés ne doivent pas être ignorés. Varier les recettes est aussi une bonne solution pour ne pas se lasser.

 

Un quart des sondés déclare utiliser des « remèdes de grand-mère » de type tisane ou grog pour éviter les maladies hivernales. Si le grog est indiqué comme une bonne solution naturelle contre les états grippaux, puisqu’il provoque une montée de la température corporelle qui élimine les virus, son efficacité préventive n’est pas certaine. Même constat pour les tisanes et autres infusions de plantes. Elles permettent certes de lutter contre les maux de l’hiver, ou du moins d’apaiser leurs désagréments, mais pas de les éviter.

 

Succès modeste des produits pharmaceutiques

Les pharmacies ont aussi du succès quand les premiers froids arrivent, mais ces solutions restent limitées. Selon le sondage, 23% des Français ont recours à une cure de vitamine C en prévention des maladies. La solution est efficace, puisque la consommation de fruits et légumes riches en cette vitamine est recommandée. Mais rien ne saurait remplacer les solutions naturelles en termes d’efficacité. Privilégiez donc les fruits et légumes : une solution moins coûteuse, mais aussi meilleure pour la santé. En plus d’apporter les vitamines nécessaires, ils ont des effets bénéfiques pour le reste du corps.

 

Les sondés restent une minorité à avoir recours à l’automédication pour anticiper les maladies hivernales (12%). Prendre des médicaments sans avis médical est fortement déconseillé : seul un professionnel de santé (médecin ou pharmacien) est apte à déterminer les bonnes doses de médicament. Car même le paracétamol a des effets néfastes sur l’organisme s’il est consommé en excès. Avant d’ouvrir l’armoire à pharmacie donc, pensez à demander son avis à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

 

Dernière mesure, moins populaire, pour éviter de tomber malade l’hiver : chauffer un peu plus le logement. 6% des sondés déclarent recourir à cette solution. Le ministère de la Santé, lui, recommande de limiter le chauffage. La température des pièces doit être comprise entre 19 et 21°C le jour, et être autour de 17°C la nuit. Au-delà, l’effet chaud-froid peut fragiliser le corps. Il n’est donc pas nécessaire de maintenir un climat tropical dans son logement pour lutter contre les maux de l’hiver.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité