Publicité

QUESTION D'ACTU

Hypothermie, gelures, risques cardiovasculaire...

Grand froid : comment protéger sa santé

Les plans Grand Froid ont été mis en place dans plusieurs villes avec l’arrivée des premières gelées. Il existe plusieurs moyens de se protéger des dangers de l’hiver.

Grand froid : comment protéger sa santé Paul Richardson / Rex F/REX/SIPA

  • Publié 30.11.2013 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les premiers froids s’installent en France. Depuis quelques jours, plusieurs départements ont lancé le Plan Grand Froid. Ils multiplient donc les maraudes et renforcent leur dispositif d'accueil des sans-abri.

Le vent glacé ou encore la neige représentent un risque pour la santé des plus fragiles. Il faut être particulièrement attentif aux effets insidieux et néfastes d’une température basse sur sa propre santé et celle des autres.


Qui est exposé au risque ?

Nous sommes tous concernés par les dangers du froid. Certaines personnes y sont plus exposées en raison de leur condition physique. Les nouveau-nés ne s’adaptent pas bien aux changements de température. Leur corps, peu mobile, lutte mal contre le froid et ils ne peuvent pas exprimer cette sensation. Il faut éviter de les faire sortir en hiver.

 

Les personnes âgées perçoivent mal le froid. Mais leur corps est plus vulnérable aux basses températures : le sang circule moins bien, les muscles sont moins mobiles. Les aînés qui présentent des troubles (cœur, respiration, muscles) sont davantage exposés aux risques de l’hiver. Ils doivent limiter leurs sorties.

Les personnes à la santé fragile, telles que les malades souffrant de pathologies chroniques cardiovasculaires et respiratoires ou de diabète, doivent être attentives en période de grand froid.

Les baisses de températures peuvent être à l’origine d'hypothermie, de gelures et d'aggravation des risques cardio-vasculaires. Pour les troubles respiratoires, par exemple, un froid sec favorise les crises d’asthmes alors qu’un froid humide induit plus d’infections broncho-pulmonaires. 

 

Se protéger à l’intérieur

Autant que possible, en période de grand froid, il faut limiter au maximum ses sorties. Dans les logements, plusieurs conseils permettent de se protéger des températures basses. Il est conseillé de laisser les pièces inutilisées fermées pour ne pas avoir de déperdition de chaleur. Le chauffage doit être allumé à une chaleur raisonnable. La température intérieure doit être au minimum de 19°C, y compris dans les chambres.

 

Attention cependant à ne pas surchauffer le logement ! Par ailleurs, l’intoxication au monoxyde de carbone est un des pires dangers en période de froid et cause chaque année plusieurs décès. Pour éviter cela, il est nécessaire de chauffer raisonnablement et de bien aérer les pièces. Les chauffages d’appoint à carburant sont déconseillés et le groupe électrogène doit être installé hors du bâtiment. Même en hiver, il est recommandé d’ouvrir les fenêtres 10 minutes chaque jour afin de faire circuler l’air.

 

Se protéger à l’extérieur

Il est bien entendu impossible de se confiner tout l’hiver. Plusieurs précautions permettent de se protéger du froid pendant ses sorties. Couvrir les voies respiratoires (poitrine, bouche, nez) est la règle numéro un. La seconde consiste à couvrir les extrémités, premières victimes des basses températures : un bonnet pour la tête, oreilles couvertes, des gants pour les mains et des chaussures épaisses pour les pieds. Attention à les choisir de manière à éviter les chutes liées au verglas.

 

Au cours de votre sortie, maintenez un niveau d’exercice régulier. Ne marchez pas trop vite pour ne pas surchauffer votre corps, mais ne restez pas immobile. Evitez également les longs trajets en voiture. Si vous ne pouvez pas vous en passer, prévoyez de l’eau en quantité suffisante et des couvertures de survie. 

Pour les personnes en bonne santé, il ne faut pas exagérer non plus. On peut continuer à faire du sport mais il faut prendre ses précautions. Il ne faut pas zapper la phase d’échauffement, car quand il fait froid dehors, vos ligaments, vos tendons et vos muscles mettent plus de temps à se décontracter et le sang circule moins bien dans les bras et les jambes. Il est donc encore plus important de faire un échauffement plus long pour mettre en marche la machine.

 

Pendant les périodes de grand froid, prenez des nouvelles de vos proches âgés ou handicapés, mais aussi des personnes isolées que vous connaissez. Si vous remarquez une personne en difficulté ou sans-abri, n’hésitez pas à contacter le Samu social au 115.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité