Publicité

QUESTION D'ACTU

Aux Etats-Unis

Alerte aux chips épicées : des dégâts sur l’estomac des enfants

Les chips épicées et pimentées provoquent des troubles d’estomac chez les jeunes américains. De plus en plus d’enfants sont admis à l’hôpital.

Alerte aux chips épicées : des dégâts sur l’estomac des enfants RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 18.11.2013 à 18h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Etats-Unis font la guerre à la malbouffe. Après les graisses trans, c’est au tour des chips épicées et pimentées d’être épinglées par les médecins américains. Des pédiatres de Saint-Louis (Missouri, Etats-Unis) alertent sur un risque sanitaire bien existant. Leur discours est relayé dans différents médias depuis ce 14 novembre. Très populaires auprès des enfants, ces aliments enverraient inutilement un grand nombre de mineurs aux services d’urgences.

 

Des colorants rouge sang

« Nous sommes face à une population qui adore manger des aliments pimentés, épicés, aux arômes artificiels, et qui arrive aux urgences avec des douleurs bien réelles. [Les enfants] sont traités pour des ulcérations, des érosions, des ulcères de l’estomac… », déplore le Dr Martha Rivera, du White Memorial Center de Los-Angeles (Californie, Etats-Unis) sur KABC-TV. Depuis quelques années, les médecins ont vu le nombre d’enfants atteints de problèmes d’estomac augmenter de façon inquiétante.

 

Les médecins ne sont pas les seuls à s’inquiéter. En effet, certains parents emmènent leurs enfants à l’hôpital pour des traces rouges dans les selles. Ils y voient du sang. C’est en fait beaucoup moins grave, puisqu’il s’agit des colorants présents dans les chips au piment et aux épices dont ils raffolent. Pas de quoi s’alarmer a priori… sauf qu’il faut ingérer une quantité conséquente de ces aliments pour colorer les selles. Cela traduit donc un risque potentiel sur la santé, car ces produits ne sont pas sans danger.

 

Gras, salé et addictif

Andrew Medina, 12 ans, mangeait jusqu’à 30 paquets de chips épicées par mois. Un jour, il est allé consulter le médecin pour des douleurs à l’estomac. Verdict : une gastrite due à la surconsommation de ces snacks. Une gastrite peut entraîner des ballonnements ou des hoquets mais aussi des brûlures d’estomac et des vomissements. Les effets secondaires ne s’arrêtent pas là. « Un grand nombre de patients qui ont consommé des Cheetos en quantité excessive se sont plaints de douleurs en haut de l’abdomen jusqu’à la poitrine, peut-être à cause des piments rouges et des épices contenus dans ces chips », souligne le Dr Robert Glatter, médecin urgentiste à New-York (Etats-Unis) sur CBS News.

 

Les Cheetos en question sont les « Flamin’ Hot Cheetos », la chips épicée la plus populaire chez les jeunes américains. Certains médecins évoquent les propriétés addictives de ces aliments. Cela expliquerait, en partie du moins, pourquoi les enfants ne peuvent pas s’en passer. « C’est quelque chose qui a été conçu de façon à être plus gras, plus salé et plus innovant à tel point que notre corps, notre cerveau et nos centres du plaisir réagissent plus fort que si nous mangions une poignée de noix par exemple, » explique Ashley Gearhardt, psychologue à l’Université du Michigan dans le Chicago Tribune.

 

La guerre contre les Cheetos

Ces effets indésirables ont poussé plusieurs écoles et universités du Nouveau-Mexique, de Californie et d’Illinois à bannir les Flamin’ Hot Cheetos et ses concurrents des campus. En cause : les valeurs nutritionnelles basses. En plus d’être un danger pour la santé, ces chips sont aussi chargées en sel et en graisses. Ainsi, 21 chips de Flamin’ Hot Cheetos contiennent 160 calories pour 250 mg de sel, 11 g de graisses dont 1,5 g de graisses saturées. Les initiateurs de la mesure espèrent encourager les jeunes et les étudiants à opter pour des aliments plus sains comme des bâtonnets de fromage, des pommes ou même des bretzels.

 

Les chips épicées et pimentées, « ça brûle quand ça descend et ça brûle quand ça ressort, » résume le Dr Rivera. Des désagréments que les parents peuvent éviter : plutôt que de donner de l’argent à leurs enfants pour qu’ils s’achètent à manger, mieux vaut les inscrire à la cantine ou leur donner un panier repas simple et sain.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité