Publicité

QUESTION D'ACTU

Agence de biomédecine

Don d’ovocytes : un site pour accompagner les futures donneuses

L’Agence de biomédecine a besoin de 900 donneuses d’ovocytes supplémentaires. Pour y parvenir, elle crée un nouveau site interactif qui aidera les futures donneuses à passer à l'acte. 

Don d’ovocytes : un site pour accompagner les futures donneuses Capture d'écran du site « Le don d’ovocytes près de chez vous »

  • Publié 13.11.2013 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Face au besoin croissant de donneuses en ovocytes, l’Agence de la biomédecine a décidé de prendre les donneuses potentielles par la main. Pour faciliter le passage à l'acte, elle lance une nouvelle campagne d’information multimédia. Ce 18 novembre, sur son site internet, un nouvel espace sera disponible. « Le don d’ovocytes près de chez vous » est destiné aux femmes qui souhaitent aider les couples infertiles mais ne savent pas comment faire.

 

Un nouvel espace d’information

 « Le don d’ovocytes est une démarche intime qui nécessite d’être rassurée, » indique l’Agence de la biomédecine dans un communiqué. C’est l’objectif de ce nouveau dispositif d’accompagnement. Il offre un espace simple à utiliser et individualisé au maximum. Des informations locales sont proposées à l’internaute pour l’inciter à prendre le premier rendez-vous.

 

Cet espace internet oriente la donneuse potentielle vers une conseillère virtuelle, « Julie. » Après avoir renseigné son code postal, l’internaute accède aux informations utiles proches de son domicile : les chiffres autour du don d’ovocytes dans sa région (combien de dons, d’enfants nés grâce à un don, couples en attente) mais aussi des informations sur l’équipe médicale la plus proche. Des animations permettent de mieux comprendre le don et des témoignages aident à guider vers une prise de contact. Le site offre également la possibilité de laisser ses coordonnées si la donneuse souhaite être contactée par le centre d’assistance médicale à la procréation (AMP) le plus proche.

 

Comment donner ?

Pour être donneuse, il suffit d’être âgée de 18 à 37 ans, d’avoir déjà un ou plusieurs enfants et d’être en bonne santé. Ce don est anonyme, gratuit et librement consenti, comme tous les autres dons. Il se déroule en deux étapes. Dans un 1er temps, la donneuse potentielle est informée sur le don qu’elle compte réaliser lors d’une première consultation. Le médecin est présent pour répondre à toutes ses questions. Elle doit signer un formulaire de consentement. Un bilan de santé est ensuite réalisé, afin de connaître la fertilité de la donneuse et éliminer toute contre-indication au don. Ensuite, la donneuse est invitée à un entretien psychologique pour évoquer la démarche du don.

 

Seconde étape du don : la stimulation des ovaires avant le prélèvement. D’une durée de 10 à 12 jours, elle est souvent réalisée par la donneuse ou par une infirmière qui pratique des injections sous-cutanées chaque jour. Cette période est accompagnée d’une surveillance médicale : 3 à 4 prises de sang et/ou échographies ovariennes sont réalisées pour évaluer la réponse au traitement. La stimulation est adaptée selon les résultats à ces examens. A l’issue de cette période, les ovocytes sont prélevés entre 35 et 36 heures après la dernière injection.

 

L’Agence de biomédecine insiste sur le besoin urgent de recruter de nouvelles donneuses. Le don d’ovocytes, même s’il est en progrès, est encore insuffisant. En 2011, 402 nouvelles donneuses se sont manifestées. Il en faudrait 900 supplémentaires pour satisfaire toutes les demandes des couples infertiles. Ces nouveaux dons ont permis de réaliser 800 fécondations in vitro (FIV), ce qui a abouti à 208 naissances. L’Agence estime que pour un don, deux couples en moyenne sont aidés. Mais fin 2011, 1 806 couples étaient toujours en attente d'une donneuse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité