• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Traitement

Mauvais cholestérol : les statines seraient inutiles chez les personnes en bonne santé

Les personnes ayant un taux de cholestérol LDL élevé, mais en bonne santé par ailleurs, n’auraient pas besoin de prendre de traitement à base de statines.

Mauvais cholestérol : les statines seraient inutiles chez les personnes en bonne santé rogerashford/istock


  • Publié le 21.09.2022 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cholestérol LDL favorise le dépôt de lipides sur les parois des artères, c’est-à-dire la formation de plaques d’athérosclérose.
  • Selon les auteurs, les statines peuvent engendrer des troubles cognitifs.

Le cholestérol est nécessaire à l’organisme, mais devient dangereux en cas d’excès. Ce phénomène a un nom : l’hypercholestérolémie. Les statines font partie des traitements utilisés pour faire baisser le taux de cholestérol. Mais selon une étude récente, parue dans la revue scientifique Endocrinology, Diabetes and Obesity, ces médicaments ne seraient pas toujours utiles. Les auteurs, des scientifiques de l’université de Sud Floride, concluent que les personnes ayant un taux élevé de cholestérol LDL, surnommé le mauvais cholestérol mais en bonne santé par ailleurs, ne tirent aucun bénéfice des statines.

Il est possible d’avoir un taux élevé de mauvais cholestérol et d’être en bonne santé 

Les chercheurs ont analysé plusieurs essais médicaux réalisés sur les statines. Dans les différents échantillons, tous les participants avaient un taux élevé de cholestérol LDL. Certains présentaient également un taux élevé de triglycérides, soit les graisses dans le sang, et un faible taux de lipoprotéines de haute densité (HDL), le "bon cholestérol", ce qui expose à un risque plus élevé de crise cardiaque. À l’inverse, d’autres participants avaient un taux élevé de LDL, mais de faibles taux de triglycérides et un HDL élevé, des marqueurs de bonne santé. "Les personnes dont les taux de triglycérides et de HDL sont optimaux font généralement de l'exercice, ont une pression artérielle et une glycémie basses et présentent un faible risque de crise cardiaque", expliquent les chercheurs.

Un mode de vie sain tout aussi efficace que les statines ? 

Ce constat a suscité deux interrogations dans l’équipe de recherche : "Si les personnes présentent un faible risque de crise cardiaque en raison d'un taux optimal de triglycérides et de HDL, mais qu'ils ont également un taux élevé de LDL, cela augmente-t-il le risque ? De plus, ces personnes bénéficieraient-elles d'une baisse de leur LDL avec un traitement à base de statines ?" D’après leurs conclusions, la réponse est non. "Nos résultats montrent que les personnes qui ont un régime alimentaire et un mode de vie sains, ainsi qu'un taux élevé de LDL, n'ont tiré aucun bénéfice de la prise de statines", détaille l’auteur principal de cette étude David Diamond, neuro-scientifique et chercheur en maladies cardiovasculaires. 

Les statines sont parfois inutiles 

Selon lui, les statines peuvent être bénéfiques pour les personnes en surpoids et diabétiques car, en plus d'abaisser le LDL, ces médicaments bloquent l'excès de coagulation et l'inflammation, deux facteurs de risque connus de maladie cardiaque. Mais pour les autres, des modifications du mode de vie peuvent suffire : arrêt du tabac, reprise d’une activité physique, rééquilibrage alimentaire, etc. En France, l’Assurance maladie rappelle que c’est nécessaire et que cela peut permettre de "normaliser le cholestérol et les triglycérides sanguins" et rendre la prise de médicaments "inutile". "L'hypertension artérielle, l'obésité, le tabagisme et l'hyperglycémie sont les principaux moteurs des maladies cardiaques", poursuit David Diamond. "Le cholestérol est un spectateur innocent."  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES