• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Grossesse

Le stress rend-il plus difficile le fait de tomber enceinte ?

Des chercheurs chinois ont étudié l’usure liée au stress chronique chez les femmes désirant une grossesse. Ils ont découvert que les femmes avec de hauts niveaux de stress ont une fécondité réduite par rapport aux autres.

Le stress rend-il plus difficile le fait de tomber enceinte ? Kiwis/iStock


  • Publié le 21.09.2022 à 16h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les femmes soumises à un stress intense désirant avoir un bébé auraient 45 % de chances de moins d'y parvenir que les femmes moins anxieuses, selon une étude américaine de 2016 publiée dans Annals of Epidemiology.
  • Cette nouvelle étude observe une réduction de 59 % de la fécondité pour les femmes désirant être enceintes avec un haut niveau d'usure biologique liée au stress par rapport à celles avec des niveaux très faibles.

De nouvelles recherches publiées dans la revue scientifique Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica suggèrent que le stress peut affecter la fécondité d'une femme, ou sa probabilité de tomber enceinte au cours d'un cycle menstruel.

Les femmes avec des niveaux d'usure biologique liée au stress sont moins fertiles

Les chercheurs ont évalué la charge allostatique chez 444 femmes qui tentaient de débuter une grossesse. La charge allostatique (CA) est un concept qui correspond au niveau d’usure biologique globale face au stress : ce sont les changements physiologiques qui se produisent en réponse au stress chronique. Leurs scores de CA ont été évalués selon neufs indicateurs tels que la pression artérielle, la glycémie, le cortisol, la noradrénaline, le cholestérol et l’indice de masse corporelle. Résultat, les femmes avec des scores de CA plus élevés étaient moins susceptibles de tomber enceintes dans l'année. Par exemple, les femmes avec un score de CA de 5-6 auraient une réduction de 59 % de leur fécondité par rapport à celles avec des scores de 0.

"La manière d'évaluer objectivement le stress est une question scientifique complexe" 

"Ce que nous avons trouvé fournit de nouvelles idées pour améliorer les conseils donnés avant la conception. Mais évidemment, la manière d’évaluer objectivement le stress est une question scientifique complexe et la façon d'intervenir et de réduire l'impact du stress chronique est un problème urgent. Ce sont toutes des choses que nous devons approfondir", a déclaré l'auteur principal de l’étude, Bei Wang, PhD, de l'Université du Sud-Est à Jiangsu, en Chine, dans un communiqué.

Une étude précédente avait déjà observé que les femmes exposées au stress, notamment en période d'ovulation, ont moins de chance que les autres de pouvoir concevoir un enfant. Une autre recherche avait également montré comment le stress pouvait être mauvais pour la santé des femmes enceintes en affectant le développement cognitif de l’enfant

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES