• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Les préados perdent une nuit de sommeil par semaine à cause des réseaux sociaux

Une étude révèle qu'un enfant sur huit utilise les réseaux sociaux pendant la nuit alors qu'il devrait dormir.

Les préados perdent une nuit de sommeil par semaine à cause des réseaux sociaux Philippe Degroote/iStock


  • Publié le 19.09.2022 à 12h42
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le site de médias sociaux le plus populaire est l'application de partage de vidéos TikTok, que 89 % des enfants disent utiliser.
  • Deux tiers des enfants utilisent les médias sociaux dans les deux heures précédant leur coucher.

Le manque de sommeil chez les enfants est très néfaste : cela nuit à leur santé en affectant la mémoire, le comportement, le raisonnement logique, et la capacité à contrôler ses émotions.

C'est pourquoi il est recommandé à un enfant de 10 ans de dormir entre neuf et douze heures par nuit.

Les réseaux sociaux altèrent la qualité du sommeil

D'après des chercheurs, l’utilisation frénétiques des réseaux sociaux met en péril ces heures de sommeil bienfaiteur : en effet, d’après une étude repris par Mail Online, les enfants de dix ans qui utilisent davantage les médias sociaux dorment moins bien et moins longtemps puisqu’ils ne bénéficient que de 8,7 heures de sommeil par nuit en moyenne.

Sur une semaine complète, cela équivaut à une nuit complète de sommeil perdue regrettent les auteurs.

L'étude a été menée dans des écoles de Leicester sur 60 enfants âgés de 10 ans, qui avaient tous accès aux médias sociaux, 89 % d'entre eux possédant leur propre smartphone.

"Fomo" : les médias sociaux génèrent de l'anxiété

Ce manque de sommeil est également dû à l’anxiété que génèrent les médias sociaux et qui est bien documentée depuis quelques années. 

Les enfants ne sont pas épargnés : ils ont peur de manquer quelque chose s’ils ne sont pas sur les réseaux à surveiller ce que font leurs amis.

Cette peur est connue sous le nom de Fomo ( "Fear of Missing Out" en anglais). "L'idée de Fomo est que si vous n'êtes pas en ligne, quelque chose se passe, ce qui signifie que vous n'y prenez pas part. C'est ce que nous constatons souvent dans les groupes d'âge dont nous parlons, où les enfants ont des réseaux d'amis bien établis et veulent savoir ce que font leurs amis”, a déclaré le Dr John Shaw, de l'université De Montfort, qui a présenté ces recherches au British Science Festival de Leicester.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES