• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Stress

Un cadre sur quatre considère que sa santé mentale s’est dégradée

Depuis deux ans, la santé mentale des cadres se détériore. Ces professionnels souffrent notamment de stress lié à leur travail. 

Un cadre sur quatre considère que sa santé mentale s’est dégradée Ridofranz/istock


  • Publié le 13.09.2022 à 11h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il n'existe pas de chiffres précis sur le nombre de personnes touchées. Selon une étude du cabinet Technologia, 3,2 millions d'employés seraient à risque de burn-out.
  • Le burn-out, aussi appelé syndrome d’épuisement professionnel, est caractérisé par la fatigue, un désinvestissement au travail, un sentiment d’échec voire d’incompétence.

Surcharge de travail, épuisement, stress : les cadres sont nombreux à souffrir psychologiquement. D’après une étude de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC), un cadre sur quatre voit sa santé mentale dégradée depuis deux ans. Ces difficultés psychologiques s’inscrivent dans un contexte compliqué, entre pandémie, guerre en Ukraine et hausse des prix. 

Des difficultés fréquentes 

Cette étude de l’APEC, relayée par l’AFP et citée par Europe 1, s’appuie sur les réponses d’un échantillon représentatif de 1.000 cadres (du secteur privé, en et hors emploi) à un questionnaire en ligne, en août 2022. 55% des cadres interrogés ont un sentiment de surcharge au travail, 54% affirment ressentir un épuisement professionnel et 54%, un stress intense. Près de 2 cadres sur dix ont dû poser un congé ou prendre un arrêt maladie à cause de cet épuisement professionnel. En 2019, les cadres étaient déjà nombreux à ressentir des difficultés au travail. Le site Cadremploi avait interrogé plus de 1.000 cadres au sujet du burn-out : 86% des répondants ont déclaré avoir déjà fait un burn-out complet ou partiel. 

Les managers plus exposés 

Tous les cadres ne sont pas égaux face à cette souffrance psychologique : les managers sont davantage exposés à la surcharge de travail, 65% d’entre eux affirment la subir contre 47% des non-managers. 62% des managers ressentent un épuisement professionnel, contre 48% des non-managers. Enfin, ils sont 64% à souffrir d'un stress intense parmi les managers. 

Plus de la moitié des personnes interrogées estime que les managers sont vigilants sur les questions de santé mentale au travail. Pour autant, les collègues sont des interlocuteurs privilégiés en cas de problème : 60% des cadres estiment qu’ils se confieraient à eux en cas de souffrance psychologique. 

Le télétravail plébiscité 

L’étude de l’APEC révèle également que les cadres sont satisfaits de la généralisation du télétravail. 62% des cadres interrogés considèrent que sa mise en place a eu un impact positif sur leur santé mentale. Dès septembre 2020, une étude du cabinet de conseil Greenworking, relayée par France Info, attestait des bienfaits du travail à distance pour les salariés. D’après Clément Roucher, directeur adjoint du cabinet, les gens sont "plus heureux", lorsqu’ils travaillent de cette manière. Cela s’expliquerait notamment par la suppression des temps de transport, l’amélioration de la productivité et de la concentration, mais aussi par le temps, plus long, passé auprès de ses proches.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES