• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Fécondation

Une femme met au monde des jumeaux de pères différents

Deux jumeaux ont des pères différents. Ce phénomène rare, appelé "superfécondation hétéroparentale", se produit lorsqu’il y a une fécondation successive au cours d’un même cycle menstruel.

Une femme met au monde des jumeaux de pères différents koya79/iStock


  • Publié le 12.09.2022 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chaque année, plus de 1,6 million de paires de jumeaux naissent dans le monde, soit près d'un bébé sur 40.
  • En cas de superfécondation hétéroparentale, les jumeaux sont des faux jumeaux.

J’ai été surprise par les résultats, explique la maman de deux jumeaux qui n’ont pas le même père. Je ne savais pas que cela pouvait arriver. Ils sont très similaires”. La grossesse de cette jeune femme brésilienne s’est pourtant bien passée, sans aucun soupçon. Elle savait qu’elle attendait des jumeaux, qui sont nés sans problème de santé. 

Père d’un seul jumeau

Mais, alors que les bébés avaient huit mois, la maman a voulu faire passer un test de paternité à son conjoint. Résultat : il était bien le père, mais d’un seul des jumeaux seulement ! "Cela peut se produire lorsque deux ovules de la même mère sont fécondés par des hommes différents, indique Túlio Franco, le docteur qui a suivi la grossesse de cette jeune femme.  Les bébés partagent le matériel génétique de la mère, mais ils grandissent dans des placentas différents”. En effet, cette jeune maman a bien eu, le même jour, des relations sexuelles avec deux hommes différents. Un test ADN a confirmé que le second était le père de l’autre jumeau. 

La superfécondation hétéroparentale, un phénomène rare !

Ce phénomène est rare mais pas inconnu du corps médical. Il s’agit de la superfécondation hétéroparentale, qui est définie par l’Académie nationale de médecine comme une "fécondation successive au cours d’un même cycle menstruel de deux ou plusieurs ovocytes à l’occasion de coïts (rapports sexuels) différents”. 

Les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à cinq jours tandis qu’un ovule peut rester viable de 12 à 48 heures. Ainsi, si une femme a des rapports sexuels avec au moins deux hommes sur une petite période, il y a un risque de superfécondation hétéroparentale. Par exemple, si un spermatozoïde issu d’une relation sexuelle datant de cinq jours féconde un ovule neuf et que ce même ovule rencontre un nouveau spermatozoïde dans les 48 heures. 

Selon une étude parue en 1993, la superfécondation hétéroparentale pourrait concerner une naissance de jumeaux sur 400 aux États-Unis. Un phénomène rare, mais pas exceptionnel. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES