• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Étude

La variole du singe pourrait entraîner l'encéphalite, de la confusion ou des convulsions chez certains patients

La variole du singe pourrait parfois causer des complications neurologiques telles que l'encéphalite, la confusion ou les convulsions, selon une nouvelle étude anglaise.

La variole du singe pourrait entraîner l'encéphalite, de la confusion ou des convulsions chez certains patients Berkay Ataseven/iStock


  • Publié le 09.09.2022 à 17h22
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Au 06 septembre 2022, 3 721 cas confirmés de variole du singe ont été recensés en France. 76 (3%) ont été hospitalisés. Aucun décès n’a été signalé à ce jour. L'épidémie semble se stabiliser progressivement.
  • Les premiers symptômes de la variole du singe sont la fièvre, des douleurs musculaires, une fatigue. Puis une éruption cutanée étendue apparaît (macules, papules puis pustules).
  • Des complications surviennent dans 1 à 10 % des cas.

"Nous avons constaté que des complications neurologiques graves telles que l'encéphalite et les convulsions, bien que rares, ont été observées dans un certain nombre de cas de variole du singe". C'est ce qu’a déclaré le Dr Jonathan Rogers, le principal auteur d’une nouvelle étude anglaise, publiée le 8 septembre dans EClinicalMedicine.

2 à 3 % des patients concernés

Selon ses résultats, 2 à 3 % des patients présentent des complications graves telles que des convulsions, de la confusion ou une encéphalite (inflammation du cerveau).

Avec son équipe de chercheurs de l'University College de Londres et d’autres institutions anglaises, le Dr Jonathan Rogers a recherché toutes les études faisant état de symptômes neurologiques ou psychiatriques dus à la variole du singe qui avaient été signalés jusqu'en mai 2022, avant que l'épidémie ne se propage à l'échelle mondiale. La revue a incorporé 19 études, avec un total de 1 512 participants (dont 1 031 avaient une infection confirmée) de plusieurs pays. Plusieurs de ces études analysées ont également révélé que les douleurs musculaires, la fatigue, les maux de tête, l'anxiété et la dépression étaient tous relativement courants chez les patients atteints de la variole du singe.

D’autres études moins limitées sont nécessaires

Les chercheurs rappellent cependant qu'il n'y a pas encore suffisamment de preuves pour estimer la prévalence des complications neurologiques dans l'épidémie actuelle. Les études examinées n'avaient pas suffisamment de suivi à long terme des patients pour savoir si les symptômes observés duraient sensiblement plus longtemps que la phase aiguë de la maladie. Les chercheurs avertissent également que la plupart des cas de cette revue étaient des patients hospitalisés, et que les symptômes étudiés pourraient donc ne pas être aussi fréquents chez les personnes présentant des cas plus bénins. Une enquête plus approfondie est donc nécessaire pour justifier cette inquiétude et mieux estimer la prévalence de ces complications. Les chercheurs précisent aussi qu'une étude plus importante serait requise pour déterminer comment la variole du singe pourrait également avoir un impact sur le cerveau.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES