• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Espérance de vie

Octogénaires, marchez dix minutes par jour pour vivre plus longtemps !

Les octogénaires devraient marcher 10 minutes par jour pour gagner en espérance de vie, selon une nouvelle étude.

Octogénaires, marchez dix minutes par jour pour vivre plus longtemps ! monkeybusinessimages / stock


  • Publié le 26.08.2022 à 12h04
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon les spécialistes, le manque d’activité chez les seniors entraine généralement une fragilisation du coeur, une augmentation de sa masse ou encore des troubles du rythme cardiaque
  • Selon l’Insee, l’espérance de vie pourrait s’allonger jusqu’à 86 ans pour les hommes et 91,1 ans pour les femmes d’ici 2060.

La sédentarité, c'est mauvais pour la santé, quel que soit l'âge. Il faut bouger ! Les seniors qui ont l'habitude de déambuler au moins une heure par semaine auraient ainsi une meilleure espérance de vie que les autres, selon une étude de chercheurs coréens, présentée lors du congrès annuel de l’European Society of Cardiology, qui se tient depuis ce vendredi à Barcelone, en Espagne.

"Les adultes sont moins susceptibles de respecter les recommandations d'activité physique à mesure qu'ils vieillissent", déplore l'auteur de l'étude, Dr Moo-Nyun Jin. Il ajoute : "Notre étude suggère que marcher au moins une heure par semaine est bénéfique pour les personnes âgées de 85 ans et plus. En clair, veillez à marcher 10 minutes chaque jour."

7.047 octogénaires 

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont analysé la base de données de l'Assurance maladie du pays et comparé l'état de santé de 7.047 adultes âgés de 85 ans et plus, qui avaient suivi un programme national de dépistage entre 2009 et 2014. Les participants ont d'abord répondu à un questionnaire sur leur activité physique, plus précisément le temps consacré chaque semaine à la marche lente, à une activité physique d'intensité modérée comme le vélo ou la marche à pied, ou à une activité physique de forte intensité, comme la course à pied.

Au vu de leurs résultats, les octogénaires ont été classés en cinq groupes distincts. Plus de la moitié d'entre eux (57,5%) n'ont pratiqué aucune marche, même lente, 8,5% ont déambulé moins d'une heure, 12% entre une et deux heures, et 8,7% entre deux et trois heures. Pour 13,3% des participants, la barre des trois heures de marche a été dépassée. Le temps consacré à des activités physiques plus intenses a lui aussi été observé.

Un risque réduit de mortalité

Les scientifiques ont alors analysé les liens entre la marche, la mortalité toutes causes confondues et la mortalité cardiovasculaire. Résultat, les personnes qui marchent au moins une heure par semaine ont un risque de décès toutes causes confondues, notamment cardiovasculaire, de 40% inférieur à celles qui n'ont pas cette habitude. Mieux : "La marche est liée à une moindre probabilité de décès chez les personnes âgées, qu’elles pratiquent ou non une activité physique d’intensité modérée à vigoureuse, explique Dr Moo-Nyun Jin.

"Identifier la quantité minimale d’exercice pouvant être bénéfique aux personnes âgées est un objectif important, car les niveaux d’activité recommandés peuvent être difficiles à atteindre. [...] Le message à retenir est qu’il faut continuer à marcher tout au long de la vie."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES