• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Les jeunes qui dorment moins de 8 heures par nuit prennent davantage de poids

Chez les adolescents, dormir moins de huit heures par nuit favorise la prise de poids, confirme une nouvelle étude.

Les jeunes qui dorment moins de 8 heures par nuit prennent davantage de poids kwanchaichaiudom / stock


  • Publié le 25.08.2022 à 13h01
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon les experts, une bonne nuit de sommeil doit contenir au moins 3 à 5 cycles de 90 minutes en moyenne.
  • En France, 1 personne sur 3 est concernée par un trouble du sommeil, selon l'Inserm.

Négliger son sommeil n'est pas bon pour sa ligne. C’est ce qu'ont confirmé des chercheurs espagnols dans une étude présentée à l’occasion du congrès annuel de la Société européenne de cardiologie.

Ils ont montré que les jeunes qui dorment moins de 8 heures - soit la durée optimale de sommeil - sont susceptibles de prendre davantage de poids que les autres. Et pour cause, le manque de sommeil peut entraîner une surproduction de ghréline, une hormone sécrétée par l'organisme qui stimule l'appétit.

1229 adolescents

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les données de 1229 adolescents, âgées de 12 à 16 ans. Les chercheurs souhaitaient étudier le comportement des enfants et la manière dont le sommeil affectait leur poids. Ils ont ainsi mesuré leur sommeil sur une semaine, avant de le comparer avec leur indice de masse corporelle (IMC). 


Résultat, les jeunes qui dormaient moins de sept heures par nuit avaient 72 % de chances d’avoir un IMC au-dessus de 25 par rapport à ceux qui dorment plus de huit heures. L’étude a par ailleurs mis en évidence que les enfants issus de familles de minorités ethniques avaient des périodes de sommeil plus courtes, et étaient donc encore plus touchés.

De bonnes habitudes à prendre

Alors que de précédentes études confirment cette recherche, les chercheurs de cette expérience tirent la sonnette d’alarme. Cardiologue au centre espagnol de recherche cardiovasculaire à Madrid, Jesus Martinez Gomez souhaite que les écoles enseignent "de bonnes habitudes de sommeil" aux élèves du secondaire. "Des politiques publiques sont également nécessaires pour s'attaquer à ce problème de santé mondial", ajoute-t-il.

Pour rappel, le manque de sommeil favorise l’augmentation de la tension artérielle, la production de mauvais cholestérol. Il perturbe en effet le métabolisme du glucose, ce qui peut entraîner l’apparition d’un diabète de type 2.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES