• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Athlètes

Vacances : pourquoi les enfants ne sont-ils jamais épuisés ?

Les enfants sont aussi résistants à la fatigue que les athlètes et sont capables de récupérer plus vite de leurs efforts, selon une étude.

Vacances : pourquoi les enfants ne sont-ils jamais épuisés ? Bicho_raro/iStock


  • Publié le 23.08.2022 à 16h03
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La fatigue, appelée "asthénie", est anormale lorsqu’elle subsiste même après le repos.
  • 10 à 25 % des personnes qui consultent un médecin généraliste se plaignent d’être toujours fatiguées.

Après s’être baignés dans une piscine, avoir joué à cache-cache et couru sur la plage, votre enfant déborde encore d’énergie à la fin de la journée. Mais comment fait-il pour ne jamais être fatigué ? C’est la question à laquelle ont répondu des chercheurs français et australiens dans une étude publiée dans la revue Frontiers in Physiology.

37 volontaires

Dans le cadre de ces travaux, les scientifiques ont tenté de savoir si les enfants prépubères avaient le même métabolisme que les athlètes ou celui d’adultes non-entraînés. Autre objectif : déterminer si cela se traduit par des taux de fatigue similaires lors d'exercices intenses dans les deux groupes.

Pour mener à bien les recherches, l’équipe a recruté 12 garçons âgés de 8 à 12 ans, 12 hommes non-entraînés et 13 sportifs de haut niveau. Tous les participants ont réalisé différents exercices (course à pied, vélo, sprint…). "La consommation d'oxygène, la fréquence cardiaque et la concentration de lactate dans le sang capillaire ont été mesurées pour déterminer la contribution aérobie nette à des intervalles de 5 secondes pendant le test", ont précisé les auteurs.

"Une capacité de récupération fulgurante et exceptionnelle"

D’après les résultats, les enfants ont le même métabolisme que les athlètes et sont aussi résistants qu’eux à la fatigue durant des exercices intenses. Contrairement aux adultes, lorsque que les jeunes volontaires se dépensent, leur corps fait appel au métabolisme aérobie et non au métabolisme anaérobie. Pour rappel, le métabolisme aérobie libère de l'énergie de façon relativement lente mais régulière et ne cause donc pas de fatigue musculaire. Selon les chercheurs, les enfants possédaient aussi "une capacité de récupération fulgurante et exceptionnelle".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES