• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Polémique

Naturopathes, hypnothérapeutes… Doctolib est accusé de promouvoir les médecines alternatives

Plusieurs internautes et professionnels de santé reprochent à Doctolib de proposer des rendez-vous chez des "praticiens" de médecines parallèles. Face à la polémique, la plateforme a suspendu des profils de pratiquants controversés.

Naturopathes, hypnothérapeutes… Doctolib est accusé de promouvoir les médecines alternatives tadamichi/iStock


  • Publié le 23.08.2022 à 14h35
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Doctolib répertorie depuis 2013 des professionnels de santé dont l'activité est reconnue par le Code de la santé publique.
  • "Les rendez-vous avec les praticiens pratiquant des médecins alternatives représentent 0,3 % de la totalité des rdv pris sur Doctolib", selon l’entreprise.

Depuis vendredi, Doctolib est dans la tourmente. Sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, le hashtag #Doctolib était en tête des tendances et a cumulé de multiples commentaires négatifs. De nombreux internautes et professionnels de santé dénoncent la présence de "praticiens" et adeptes de médecines non reconnues sur la plateforme.

En clair, les utilisateurs peuvent prendre rendez-vous avec des naturopathes, des iridologues, des hypnothérapeutes ou encore des sophrologues, qui n’ont pas obtenu de diplôme d'État et exercent une profession non-réglementée. Pour rappel, ces médecines alternatives n'ont pas fait leurs preuves de manière scientifique. Il s’agit de pratiques non-conventionnelles à visée thérapeutique, qui sont parfois accusées de dérives et peuvent s’avérer dangereuses.

"Leur activité est légale mais ils ne sont pas des professionnels de santé"

Face aux vives critiques, l’entreprise a publié une série de messages sur Twitter, le 21 août, pour "répondre aux interrogations soulevées" par les internautes. "97 % des praticiens utilisateurs de Doctolib sont référencés auprès du Ministère de la Santé. 3 % de nos utilisateurs exercent une activité dans le domaine du bien-être ou du médico-social. Leur activité est légale mais ils ne sont bien sûr pas des professionnels de santé", peut-on lire.

17 profils de naturopathes suspendus

Le 22 août, l’entreprise a indiqué, à l’AFP, qu’elle avait suspendu 17 profils de naturopathes, dont ceux d’Irène Grosjean et Thierry Casasnovas qui sont très décriés à cause de leurs méthodes. Doctolib a annoncé avoir "engagé un travail de fond" avec le comité médical du site, les ordres et les professionnels de santé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES