• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Epidémie

L’activité physique réduirait les risques de la COVID-19

Les chercheurs révèlent que pratiquer au minimum deux heures et demi d'activité physique par semaine peut permettre de se préserver de formes graves de la COVID-19.

L’activité physique réduirait les risques de la COVID-19 Lordn/iStock


  • Publié le 23.08.2022 à 10h55
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les conclusions de cette étude doivent être prises « avec précaution » notamment parce qu’elles se basent sur les indications données par les patients eux-mêmes sur leur activité physique
  • Un nouvelle vague de Covid-19 à l’automne est "quasi certaine" a alerté le nouveau Conseil scientifique.

Alors que la rentrée se rapproche et avec elle la crainte d’une 8ème vague de Covid-19, des chercheurs espagnols ont fait une découverte qui pourrait permettre d’éviter de développer une forme grave.

Publiée dans le British Journal of Sports Medicine, leur étude révèle qu’une activité physique régulière est associée à un moindre risque "d'infection" au coronavirus, ainsi qu'à un meilleur pronostic en matière "d'hospitalisations, de gravité et de mortalité".

Fréquence idéale

D’après leur analyse qui reprend et compile une quinzaine de travaux préexistants, 150 min d'activité physique d'intensité modérée ou 75 min d'activité physique d'intensité vigoureuse par semaine serait la fréquence idéale. Les auteurs concluent qu’en cas d'activité régulière le risque d'infection est légèrement réduit et, surtout, que celui d'hospitalisation diminue d'environ un tiers (-36%) et celui de décès de près de moitié (-43%).

Les bienfaits de l’activité physique pour renforcer le système immunitaire et lutter contre les maladies respiratoires étaient déjà connus mais cette méta-analyse s’est penché exclusivement sur le COVID-19.

Limite le surpoids

C’est également le fait que le sport limite le surpoids, un facteur de risque de COVID grave, qui entre en ligne de compte comme le rappellent les auteurs. Leurs conclusions pourraient “orienter les médecins et les autorités sanitaires" quant au degré d'activité physique à recommander, en particulier auprès des patients à haut risque de COVID grave, concluent les auteurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES