• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Epidémie

Variole du singe : non, le vaccin n’est pas expérimental !

D’après certains internautes, l’OMS aurait annoncé que recevoir le vaccin contre la variole du singe reviendrait à participer à un essai clinique.

Variole du singe : non, le vaccin n’est pas expérimental ! Diy13/iStock


  • Publié le 15.08.2022 à 16h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plus de 2.000 cas de variole du singe ont été détectés dans le monde.
  • L’épidémie a été classée en urgence internationale par l’OMS.

C’est une vidéo qui a semé le doute. 

Lors d’une conférence de presse, le chef d’unité de la préparation aux risques infectieux mondiaux de l’OMS, Tim Nguyen aurait affirmé: "Je voudrais souligner une chose qui est très importante pour l’OMS. Nous avons des incertitudes quant à l’efficacité de ces vaccins parce qu’ils n’ont pas été utilisés dans ce contexte et à cette échelle auparavant."

Incertitudes

Après une coupure qui peut être constatée dans la vidéo, il poursuit : "Quand ces vaccins sont en cours de développement, ils sont délivrés dans le cadre d’études d’essais cliniques et la collecte prospective de ces données pour accroître notre compréhension de l’efficacité de ces vaccins."

Ces déclarations ont fait réagir fortement les internautes sur twitter comme le raconte le journal 20 minutes: "Nous sommes des cobayes gratuits pour eux", a déclaré un internaute. "Le gouvernement omet bien de nous signaler que ces piqûres ne sont pas fiables en nous demandant de nous faire piquer !!", conteste un autre.

Or, c’est un mauvais raccourci. En effet, pour le compte de l’OMS, Tim Nguyen évoque la phase de développement et de collecte de données récoltées lors des vaccinations qui permettent de surveiller les effets et les évolutions des produits. Il en a été de même pour les vaccins contre le Covid-19 qui avaient provoqué des débats semblables lors de leur commercialisation.

Vaccin autorisé

L’Agence européenne des médicaments (EMA) est en effet très claire : "Il existe un vaccin autorisé contre la variole du singe dans l’UE, Imvanex, et il ne s’agit pas d’un vaccin expérimental." Effectivement, le vaccin Imvanex est autorisé pour protéger les adultes contre la variole du singe (Monkeypox) et est commercialisé sous le nom de Jynneos aux États-Unis.

Une fois qu’un médicament a obtenu une autorisation de mise sur le marché par une autorité réglementaire, il ne peut plus être considéré comme un produit expérimental, indiquait le site d'informations sur les vaccins du gouvernement en février dernier. Or, "depuis le 25 juillet 2022, le vaccin Imvanex a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne dans l’indication de l’immunisation active contre le Monkeypox chez les adultes" indique aujourd’hui le site d’informations.

Actuellement une expérimentation est en cours dans le cadre de la montée en puissance de la vaccination contre le virus du singe. Un arrêté publié au journal officiel du 8 août permet à cinq pharmacies en France de prescrire et d’administrer un vaccin contre la variole du singe depuis le 10 août, pour deux semaines.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES