• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Déclin cognitif

Lecture, musique… Pratiquer ces activités de loisir réduit le risque de démence

De nombreuses activités de loisirs, faciles à intégrer dans son temps libre, peuvent être bénéfiques pour le cerveau et contrer le risque de démence, selon des chercheurs.

Lecture, musique… Pratiquer ces activités de loisir réduit le risque de démence bernardbodo/iStock


  • Publié le 11.08.2022 à 14h39
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le premier loisir des Français, toutes générations confondues, consiste désormais à échanger sur les réseaux sociaux, Facebook et YouTube étant les deux plateformes privilégiées.
  • 152 millions de personnes dans le monde seront atteintes de démence à l’horizon 2050, d'après l’OMS.

Si vous faites partie des Français qui passent désormais plus de 60% de leur temps libre devant un écran, il serait temps de changer vos habitudes pour le bien de votre santé mentale! 

Lecture, écriture, musique, artisanat...

En effet, d'après une méta-analyse publiée dans Neurology, la revue médicale de l'Académie américaine de neurologie, certaines activités de loisirs peuvent contribuer à réduire le risque de démence. Sans surprise, ce sont les activités qui font marcher l’intellect qui sont les plus efficaces : la lecture ou l'écriture pour le plaisir, la télévision, l'écoute de la radio, les jeux ou les instruments de musique et l'artisanat diminuent de 23 % la probabilité de souffrir d'un déclin cognitif.

Mais les activités physiques ne sont pas en reste. Concernant la pratique de la marche, de la course, de la natation, du vélo, l'utilisation de machines d'exercice, le sport, le yoga et la danse, les chercheurs ont constaté que les personnes qui pratiquaient ces activités présentaient un risque de démence inférieur de 17 %.

Activités sociales

Enfin, les chercheurs révèlent que les personnes qui participent à des activités sociales qui impliquent une communication avec les autres et comprennent la participation à un cours, l'adhésion à un club social, le bénévolat, les visites à des parents ou à des amis, ou la participation à des activités religieuses. avaient un risque de démence inférieur de 7 %.

La méta-analyse a consisté en un examen de 38 études menées dans le monde entier et portant sur un total de plus de 2 millions de personnes qui n'étaient pas atteintes de démence. Les participants, suivis pendant au moins trois ans, ont fourni des informations sur leurs activités de loisirs par le biais de questionnaires ou d'entretiens.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES