• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cancer ORL

La première mâchoire imprimée en 3D greffée avec succès

Un patient atteint d'un cancer de la tête et du cou vient d'être greffé, avec succès, d’une mâchoire en titane imprimée en 3D. Une première mondiale qui ouvre le champ des possibles.

La première mâchoire imprimée en 3D greffée avec succès


  • Publié le 10.08.2022 à 10h03
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon l'OMS, le cancer de la tête et du cou est le 5e cancer le plus fréquent en France, derrière celui de la prostate (1er), du sein (2e), du poumon (3e) et du côlon (4e).
  • Chaque année, ce sont environ 15 000 nouveaux de cas de cancers ORL qui sont diagnostiqués en France. Ces cancers concernent deux à trois fois plus les hommes que les femmes, et particulièrement les fumeurs.

C’est une première dans le monde médical. Un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou vient de bénéficier d’une greffe de mâchoire inférieure en titane imprimée en 3D, rapporte le site scientifique Eurekalert.

Réalisée, après quatre années de recherche, par l’Institut néerlandais du cancer, en collaboration avec la société Mobius 3D Technology, la mâchoire a été créée avec l'aide d'une imprimante 3D, en se basant sur des imageries et des scanners du patient.

Un nouvel espoir

Cette prouesse technologique représente un nouvel espoir pour les patients atteints d'un cancer de la tête et du cou, aussi appelé cancer ORL ou cancer des voies aérodigestives supérieures (VADS). En effet, les tumeurs dans et autour de la mâchoire sont jusqu'ici traitées par une ablation d'une partie de l'os de la mâchoire inférieure - la mandibule. Celle-ci est ensuite reconstruite avec de l'os provenant d'une autre zone du corps, comme le péroné, ou encore remplacée par des plaques métalliques greffées.

Mais ces solutions posent problème : la greffe d'os est un processus complexe qui nécessite de rétablir une connexion des vaisseaux sanguins natifs et implantés, ce qui peut générer une morbidité, tandis que les plaques métalliques peuvent, dans 40% des cas, se briser, s'user avec le temps ou encore traverser la muqueuse et la peau.

Plus esthétique et sur-mesure

Plus léger, incassable et fabriqué sur-mesure, donc plus proche de la mandibule originale, l'implant en titane 3D, lui, réduit considérablement les risques de complications pour le porteur. L'intervention chirurgicale est également plus simple et moins longue. Sans compter que le rendu esthétique est incomparable.

"Étant donné que l’implant est fabriqué sur mesure, la mâchoire conserve son ajustement et la pression sur la muqueuse ou la peau sous-jacente est répartie plus uniformément. Même les outils que le chirurgien utilise lors de l’opération sont spécifiques au patient", affirme l’Institut néerlandais du cancer dans un communiqué.

Selon les chercheurs, cette innovation pourrait être disponible à plus grande échelle dans les deux années à venir. Et elle pourrait être utilisée pour d'autres greffes au niveau du visage et du crâne.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES