• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Dépistage

Cancer colorectal : des comprimés pour faciliter la préparation à la coloscopie

L’Agence américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a autorisé la mise sur le marché américain de comprimés facilitant le nettoyage des intestins pour une coloscopie, indispensable pour le dépistage du cancer colorectal.

Cancer colorectal : des comprimés pour faciliter la préparation à la coloscopie Vadym Terelyuk/iStock


  • Publié le 04.08.2022 à 16h02
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cancer colorectal fait partie des cancers les plus fréquents (troisième chez l'homme et deuxième chez la femme) et représente la deuxième cause de décès par cancer
  • La solution Sutab n'est pas encore commercialisée en France
  • La coloscopie consiste à insérer un tube flexible, sur le bout duquel se trouve une caméra, dans le rectum

Pour certaines personnes, le fait de devoir se vider les intestins est souvent le principal obstacle au dépistage du cancer colorectal. Or, le nettoyage préalable du côlon est essentiel à l'identification des polypes, souvent précurseurs du cancer.

Depuis 1984, rien n’avait été trouvé de mieux que le traitement Golytely qui avait remplacé des laxatifs comme l'huile de ricin. Il consiste à boire 4 litres d’une poudre pour solution buvable au goût écœurant et permettait aux patient de passer  «de trois jours de torture [avec des laxatifs avant une coloscopie, ndlr] à trois heures et demie», explique le gastroentérologue Jack Di Palma, professeur à l'université de médecine de l'Alabama, au Washington Post.

Le mauvais goût en moins

L'approbation par la FDA l'année dernière d'une alternative à base de pilules appelée Sutab est donc une bonne nouvelle : "Ce qui est formidable avec le Sutab, c'est qu'il supprime la question du goût", explique Douglas K. Rex, professeur émérite de médecine à la faculté de médecine de l'université de l'Indiana. "Vous allez toujours devoir vous asseoir sur les toilettes, mais ne pas avoir à boire quelque chose qui a un goût horrible est un gros avantage."

Sutab consiste en la prise de 24 comprimés : 12 comprimés la veille et 12 le lendemain, quelques heures avant l'intervention. Les patients doivent toujours boire beaucoup d'eau, au total 1,5 litres le premier jour et 1,5 litres le lendemain, mais au moins, l'eau n'a pas de goût.

D’autres options à la coloscopie interne existent, comme les dépistages à réaliser chez soi grâce à un prélèvement des selles, mais il doit être fait plus régulièrement, comme l'explique l'oncologue Arif Kamal, de l'université Duke : "L'opération doit être renouvelée tous les deux à trois ans, contre sept à dix ans pour une coloscopie interne."

Sulfate de sodium

Ces nouvelles pilules Sutab ne doivent pas être confondues avec les anciens comprimés, composés principalement de phosphate de sodium, dont la FDA a constaté en 2006 qu'ils provoquaient de graves lésions rénales chez certains patients. Bien qu'elles soient encore sur le marché, les anciennes pilules sont rarement utilisées aujourd'hui, selon les experts.

"Les nouveaux comprimés contiennent du sulfate de sodium et sont sûrs", explique M. Rex, qui souligne que les patients doivent toujours boire les quantités d'eau recommandées pour éviter la déshydratation.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES