• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Manger de la charcuterie augmente le risque de cancer colorectal

Consommer des produits de charcuterie vendus dans la grande distribution augmenterait le risque de développer un cancer colorectal, selon l’Anses. 

Manger de la charcuterie augmente le risque de cancer colorectal Sergey Nazarov/istock


  • Publié le 11.07.2022 à 11h18
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • À partir de 50 ans, il est fortement conseillé de faire un test de dépistage du cancer colorectal tous les deux ans.
  • Plus ce cancer est dépisté tôt, plus les chances de guérison sont élevées.

43 336 nouveaux cas de cancer colorectal et 17 117 décès liés à cette maladie ont été enregistrés en France en 2018, selon le site Santé publique France. Il s’agit de l’un des cancers les plus fréquents et meurtriers…. Et celui-ci pourrait bien être causé par la consommation de charcuterie. C’est en tout cas ce que révèle l’expertise de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) sur les risques liés à la consommation de nitrites. 

Les nitrites en cause…

Ce document ne sera publié que le mardi 12 juillet, mais le Journal du dimanche (JDD) y a eu accès avant cette date. Selon l'hebdomadaire, les nitrites que contiennent une grande majorité des produits de charcuterie vendus en supermarché pourraient favoriser le développement du cancer colorectal.  

…des additifs chimiques présent dans 75% des produits de charcuterie

Selon les informations du JDD, on retrouve des nitrites dans 75% des produits de charcuterie de la grande distribution. La présence de ces additifs chimiques est justifiée par les industriels pour la protection des consommateurs car leur rôle est, selon eux, de prévenir la formation de bactéries… De plus, ils permettent aussi de donner une couleur rose au jambon.

Limiter l’exposition aux nitrites par voie alimentaire

Le document de l’Anses fustige la présence de ces additifs, en pointant une “association entre le risque de cancer colorectal” et leur consommation. Le cancer colorectal se caractérise par la présence d’une tumeur au niveau du côlon ou du rectum. Il se développe d’abord de façon locale mais peut se propager dans le reste de l’organisme par la circulation sanguine ou le système lymphatique. Ainsi, d’autres cancers peuvent ensuite se déclarer, notamment celui du foie ou des poumons. L’instance de santé estime donc qu’il faudrait “réduire l'exposition de la population (aux nitrites) par des mesures volontaristes en limitant l'exposition par voie alimentaire”.

Des risques déjà pointé par l’OMS et Santé publique France 

Un rapport d’information sur les sels nitrités déposé à l’Assemblée nationale en 2021 pointait déjà ce problème : “L’OMS, dans une publication de 2018, a indiqué que 3 880 cancers du côlon et 500 cancers de l’estomac étaient attribuables à la consommation de charcuterie en France en 2015. En conséquence, Santé Publique France recommande de ne pas dépasser une limite de 150 grammes de charcuterie par semaine, ce qui représente environ trois tranches de jambon blanc. Ces prescriptions sont très loin d’être respectées : 63 % des Français les dépassent, ce qui est préoccupant”. 

Pour limiter les risques donc, ne mangez pas trop de charcuterie… ni de viande rouge. En effet, une étude publiée dans la revue scientifique Cancer Discovery en 2021 estimait aussi que le développement du cancer colorectal pouvait être favorisé par la consommation de viande rouge. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES