• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Sucre : une nette augmentation du cancer colorectal

La surconsommation de sucre et l’inflammation chronique qui en découle augmentent considérablement le risque qu'ont les jeunes adultes de développer un cancer colorectal.

Sucre : une nette augmentation du cancer colorectal tommaso79


  • Publié le 14.06.2022 à 11h42
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La consommation excessive de boissons sucrées contribue à la hausse d’incidence de cancer colorectal observée ces dernières années.
  • Le cancer colorectal (ou cancers du côlon et du rectum) est un cancer du gros intestin qui est diagnostiqué chez environ 20 000 femmes et 23 000 hommes chaque année.

Comment expliquer que le cancer colorectal touchant les jeunes adultes augmente de façon si inquiétante? En effet, on estime aujourd’hui qu’un jeune de 20 à 30 ans a deux fois plus de risque d’avoir un cancer du côlon précoce et quatre fois plus de risque d’être touché par un cancer du rectum que ne l’était une personne du même âge née en 1950.

500%

Pour expliquer le phénomène, les chercheurs ont fait le lien avec la hausse incroyable ( 500%) de la consommation de boissons sucrées depuis les années 50 - en effet, la grande majorité des cancers colorectaux (75%) sont liés aux habitudes de vie, dont l’alimentation.

Par exemple, d’après une étude, la consommation plus élevée de boissons gazeuses sucrées à l'âge adulte et à l'adolescence a été associée à un risque plus élevé de cancer colorectal chez les femmes. En observant les habitudes alimentaires de 95 464 infirmières âgées de 25 à 42 ans, ils ont constaté que celles qui buvaient deux boissons sucrées ou plus par jour à l’âge adulte avaient un risque de développer un cancer colorectal précoce deux fois plus élevé que celles qui n’en buvaient que rarement, moins d’une fois par semaine.

Consommation précoce

Si l’habitude était déjà présente à l’adolescence (13-18 ans), le risque était encore plus élevé avec une hausse de 3 fois du risque de cancer chez les femmes qui buvaient plus de 2 boissons sucrées par jour durant cette période. Et cette consommation précoce est bien documentée : la contribution calorique des boissons sucrées à l’alimentation des jeunes a considérablement augmenté entre 1977 et 2001, passant de 5 à 12% chez les 19-39 ans et de 5 à 10% chez les 2-18 ans.

Cet apport précoce élevé en sucres simples pourrait donc créer des conditions favorables au développement des cellules cancéreuses. En effet, un cancer colorectal met 10 à 35 ans pour progresser et être détecté. Ainsi, pour être diagnostiqué chez des jeunes de moins de 50 ans, il doit apparaître très tôt ou s’étendre de façon très rapide après l’apparition de la première lésion précancéreuse.

Privilégier les aliments riches en fibres

Il apparaît donc que l’alimentation soit un pilier pour prévenir ce cancer. D’après Santé Publique France, il faut privilégier les aliments riches en fibre et éviter la viande rouge, les viandes transformés et réduire drastiquement la consommation d’aliments industriels transformés qui contiennent trop de sucre, de sel et de mauvais gras et participent à une inflammation chronique délétère pour le métabolisme.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES