• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mars bleu

Comment éviter de développer un cancer colorectal

Le cancer colorectal est l'un des plus fréquents aujourd'hui en France, mais il peut être évité par des actions assez simples à mettre en place. Voici lesquelles. 

Comment éviter de développer un cancer colorectal AndreyPopov / istock.


  • Publié le 02.03.2022 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent chez les hommes et le 2ème cancer le plus fréquent chez les femmes.
  • 62% des hommes y survivent, comme 65% des femmes.

Alors que le cancer colorectal tue encore plus de 17 000 personnes par an, voici quelques gestes simples qui permettent de réduire les risques de développer cette pathologie. 

Mode de vie

Tout d'abord, le mode de vie a une influence importante. La Ligue contre le cancer recommande donc, à tout âge, d’adopter les bonnes habitudes suivantes :
·       éviter le tabagisme.
·       Réduire la consommation d’alcool.
·       Avoir une alimentation équilibrée.
·       Augmenter la consommation de fibres (pains et riz complets, fruits, végétaux…).
·       Pratiquer une activité physique régulière.
·       Lutter contre sédentarité.
·       Garder un poids de forme stable, sans kilos superflus.
·       Limiter la consommation de viande rouge et les aliments riches en graisses, comme la charcuterie.
·       Bannir les nitrites (additifs).
·       Consulter rapidement un médecin en cas de sang dans les selles, d’une perte de poids inexpliquée ou de troubles du transit.

"La pratique d'une activité physique régulière réduit le risque de cancer du côlon de 20 à 25% pour un exercice modéré et de 40 à 50% pour un exercice intense", précisent les spécialistes."Chez les personnes déjà touchées par le cancer colorectal, ces bonnes pratiques permettent de diminuer les risques de récidives", ajoutent-ils.

Dépistage

Une fois la cinquantaine atteinte, la Ligue contre le cancer invite également les Français à se faire dépister. "L’ensemble des hommes et des femmes âgés de 50 à 74 ans sont invités, tous les 2 ans, par une lettre de l’Assurance Maladie, à réaliser un autotest immunologique à domicile. Simple, indolore et facile à réaliser chez soi, il est pris en charge à 100%", rappellent les médecins.

Le bénéfice du dépistage est double : en détectant suffisamment tôt la présence de sang dans les selles pouvant indiquer des lésions (polypes) qui risquent de devenir cancéreuses, il permet de les traiter avant qu’elles évoluent en cancer.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES