• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Recherche en biomédecine

Des scientifiques ont réussi à rétablir les fonctions organiques de cochons morts

Des chercheurs ont développé un système de perfusion inédit pour préserver les fonctions organiques de cochons en vue de transplantations ou de réanimations après un AVC et un infarctus.

Des scientifiques ont réussi à rétablir les fonctions organiques de cochons morts tortoon/iStock


  • Publié le 04.08.2022 à 11h04
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2019, les mêmes scientifiques avaient réanimé le cerveau de porcs quatre heures après leur mort.
  • L'Agence de Biomédecine indique qu'en 2019, 5 897 greffes ont été pratiquées en France, dont 3 641 greffes de rein, 1 355 greffes du foie et 425 greffes du cœur.

C’est une étude potentiellement historique et qui pourrait augmenter considérablement le nombre d'organes pouvant être récupérés pour une transplantation : des équipes de la faculté de médecine de Yale (Connecticut, Etats-Unis) ont rétabli la circulation d’oxygène et l'activité cellulaire dans les organes vitaux des porcs, tels que le cœur et le cerveau, une heure après la mort des animaux.

Les résultats de leurs travaux, publiés dans le numéro de la revue scientifique Nature paru mercredi 3 août, remettent en cause l'idée que la mort cardiaque - qui survient lorsque la circulation sanguine et l'oxygénation s'arrêtent - est irréversible.

"Stupéfiantes"

Les auteurs préviennent que ces résultats ne montrent pas que les porcs ont été en quelque sorte réanimés après la mort, notamment en l'absence d'activité électrique dans le cerveau. Mais ces dernières expériences sont tout de même "stupéfiantes", a déclaré Nita Farahany, neuroéthicienne à l'université Duke de Durham, en Caroline du Nord.

"Nous avons fait faire aux cellules quelque chose qu'elles n'étaient pas capables de faire" lorsque les animaux étaient morts, explique Zvonimir Vrselja, membre de l'équipe, neuroscientifique à l'université de Yale à New Haven, dans le Connecticut.

OrganEx

Concrètement, les chercheurs ont relié des porcs morts depuis une heure à un système appelé OrganEx qui pompait un substitut sanguin dans tout le corps des animaux. La solution contenait le sang des animaux et 13 composés tels que des anticoagulants.

Six heures après, cette perfusion a permis de ralentir la décomposition des corps et a également rapidement rétabli certaines fonctions organiques, comme la contraction du cœur et l'activité du foie et des reins. "Les résultats sont frappants étant donné la rapidité avec laquelle la décomposition commence après la mort", explique Vrselja.

Quelques minutes après l'arrêt du cœur, en effet, le corps est privé d'oxygène et les enzymes commencent à digérer les membranes cellulaires, ce qui entraîne une perte rapide de l'intégrité structurelle des organes.

Longévité

Bien que l'OrganEx ait contribué à préserver l'intégrité de certains tissus cérébraux et que le métabolisme ait été relancé chez les cochons morts, les chercheurs n'ont pas observé d'activité cérébrale coordonnée qui indiquerait que les animaux avaient retrouvé une quelconque conscience ou sensibilité.

Cette avancée dans la restauration cellulaire, si elle peut être reproduite chez l’homme, pourrait être aussi "profonde" pour la longévité humaine que l'avènement de la réanimation cardio-pulmonaire et des ventilateurs, a déclaré Farahany.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES