Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 4500 Britanniques

Les tâches ménagères ne sont pas une vraie activité physique

Passer l'aspirateur ou faire les vitres n'est pas une activité physique assez intense pour avoir des effets bénéfiques sur la santé, révèlent des chercheurs britanniques.

Les tâches ménagères ne sont pas une vraie activité physique SIERAKOWSKI/ISOPIX/SIPA

  • Publié 19.10.2013 à 19h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Faire le ménage vous fait suer au sens propre et au sens figuré ? Pour autant, est-ce que passer l’aspirateur, laver les vitres ou encore faire la poussière a au moins le mérite de vous faire perdre quelques calories et de vous maintenir en bonne forme physique ? C’est la question que se sont posés des chercheurs britanniques qui ont mené une étude auprès de 4500 adultes. Et ils ont constaté que ceux qui comptaient les tâches ménagères comme faisant partie des 150 minutes d’activité physique hebdomadaire pesaient plus lourds que ceux qui pratiquaient d’autres activités. En fait, « le ménage était inversement proportionnel à la maigreur, a déclaré le Pr Marie Murphy, premier auteur de l’étude. Ce qui laisse penser que soit les gens sur-estiment la quantité d’activité physique d’intensité modérée qu’ils pratiquent en faisant le ménage, soit ils mangent trop pour compenser cette dépense d’énergie. »


Du coup, les chercheurs du British médical Council ont constaté que les objectifs de 150 minutes d’activité physique par semaine étaient rarement atteints. Chez les femmes, si les tâches ménagères étaient décomptées, elles n’étaient que 20% à respecter les recommandations. Quant à ceux qui se disent, une étude ne suffit pas établie scientifiquement un fait, ils peuvent consulter les résultats d’une vaste enquête menée auprès de 14 836 Britanniques âgés de 16 ans et plus, datant de 2007, et publié dans l’American journal of preventive medicine. Ils ont constaté que l’accomplissement des tâches domestiques n’avait pas l’effet escompté sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ou d’obésité, au même titre qu’une véritable activité physique.


Par ailleurs, les auteurs de cette étude précisent qu’actuellement, on a tendance à promouvoir une forme d’activité physique proche du style de vie et à encourager les activités dites « domestiques » pour ceux qui ne pratiquent pas de sport ou ne vont pas dans une salle de gym. Bien que passer l’aspirateur avec énergie soit préférable à ne rien faire, les experts estiment qu’une activité physique n’est bénéfique que lorsque la respiration et le rythme cardiaque d’accélèrent. En 2003, le Center for Disease Control and Prevention (CDC) américain a tenu compte, pour la première fois, d'activités comme le jardinage, les tâches ménagères et même la marche jusqu'à l'épicerie du coin pour mesurer le niveau d'activité physique de la population.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité